Tiges de selle télescopiques

L’utilisation de tiges de selle télescopiques devient de plus en plus fréquente à tel point qu’elle s’impose comme un standard dans certaines pratiques. Ces périphériques ont connu une évolution rapide et aujourd’hui de nombreuses marques proposent un modèle, voir une gamme complète. C’est sur les VTT enduro que l’on a d’abord apprécié son utilisation, mais désormais elle tend à élargir son champ d’action sur les vtt all-mountain/trail, mais aussi en cross-country !

Grâce aux différents diamètres et débattements proposés, chaque vttiste peut trouver la tige de selle télescopique qui correspond à son utilisation. Si le passage de câble interne au cadre est systématique sur les vélos actuels pour une meilleure finition, les fabricants proposent tout de même des tiges de selles avec passages du câble externe au cadre afin de pouvoir adapter ce système sur des vélos non prévu pour cela.

Montage simplifié

Une tige de selle télescopique s’installe de façon standard sur un cadre VTT. La seule différence est qu’il faut connecter le câble, ou la durite pour les modèles hydrauliques, de la tige de selle à la commande qui se trouve sur le cintre. Certaines marques proposent même un levier directement sur la tige de selle pour une installation encore plus simple. Le couple de serrage du collier de selle étant le même qu’avec une tige de selle classique. Cependant, une caractéristique du VTT semi-rigide ou VTT tout suspendu doit être relevé avant l’installation : le type de transmission. En effet, avec un système mono-plateau, la commande de la tige de selle pourra être montée à gauche sous le cintre pour un encombrement minimal. En revanche, pour un VTT double plateau, le shifter gauche ne permettra pas ce type de commande, nécessitant un modèle spécifique qui viendra se placer au-dessus du cintre, une alternative proposée par toutes les marques.