VTT enduro

L’enduro est une discipline du VTT qui connaît un engouement particulier depuis la création du circuit de compétition Enduro World Series. Cette discipline ludique allie effort physique et pilotage, avec un vélo adapté pour rouler vite en descente tout en offrant un rendement efficace durant les phases de liaisons qui peuvent parfois être longue avec un dénivelé positif important.

Si certains sont adeptes de l’endurigide (VTT enduro avec cadre semi-rigide), la tendance actuelle est bel et bien au tout suspendu. Ces derniers proposent de 150 à 170 mm de débattement en roue 29 pouces ou roue 27,5 pouces suivant les marques, avec une géométrie adaptée pour une efficacité remarquable en descente.

Choisir son futur VTT d’enduro n’est pas toujours évident. Si certains privilégient une marque ou ont un réel coup de cœur pour un modèle en particulier, parfois la prise de décision paraît difficile. La première chose est donc de définir ses besoins et son niveau de pratique afin de faire une sélection cohérente entre des modèles proches d’un point de vue de l’équipement, mais aussi des caractéristiques, comme les matériaux du cadre, le diamètre des roues, le standard de pneu (normal ou plus) ou le débattement.

Des équipements spécifiques utiles

Une fois le bon vélo acquis, il faut être prêt à faire face aux différentes conditions de terrain. Les pneus VTT 27,5 pouces et pneu 29 pouces sont proposés en carcasse et dimensions spécifiques, avec des gommes plus au moins tendres permettant d’adapter son train roulant aux conditions. La tige de selle télescopique est un incontournable du VTT Enduro, permettant avec une commande au guidon d’ajuster sa hauteur de selle afin d’avoir une position efficace pour les portions de pédalages en selle haute, et plus de liberté de mouvements en descente avec une selle basse. Les vibrations et les chocs importants rendent aussi intéressant l’utilisation d’un guide-chaîne afin d’éviter les déraillements et les pertes de temps en spéciale. En enduro, l’autonomie est importante puisqu’il est parfois impossible d’avoir une assistance mécanique entre les spéciales. Un sac d’hydratation est donc nécessaire, afin d’avoir une réserve d’eau et de nourriture, mais aussi afin de transporter les éléments de réparation nécessaires, tel qu’une chambre à air, un kit de réparation, une mini-pompe, une attache rapide, des démonte pneu, une patte de dérailleur, des plaquettes de freins, un dérive chaîne ou encore un outil multifonction.

QUESTIONS FREQUENTES

Pour l’enduro, le choix d’un VTT tout-suspendu tombe sous le sens. Pour un usage loisir un cadre alu sera parfait, avec des roues polyvalentes de 27.5". S’il s’agit de faire de la compétition et si le budget suit, le carbone permettra d’alléger le vélo. Les roues de 29" optimiseront les performances. Le débattement sera de 140mm à 180mm.
Toutes les grands noms de la fabrication de VTT proposent des modèles spécifiquement pensés pour l’enduro. Les Américains Trek et Cannondale, pionniers en la matière, disposent une gamme très riche. Il en va de même des Taïwanais Giant ou Merida. Les Suisses BMC et Scott ont également, au catalogue, des modèles particulièrement attractifs, y compris pour les dames.