Dérailleur arrière VTT

Les dérailleurs arrière VTT sont des éléments clés du groupe VTT qui conditionnent directement les performances de celui-ci. Des changements de vitesse rapides et précis, une fiabilité à toute épreuve et une grande facilité de réglage sont des avantages qui seront très appréciables sur le terrain et profiteront aux performances.

  • 1
  • 2

Dérailleur arrière VTT : les contraintes de la compatibilité

Un dérailleur arrière VTT, si performant qu’il soit, ne fonctionnera pas correctement s’il n’est pas compatible avec le groupe complet qui équipe le VTT. Ainsi, le dérailleur arrière VTT devra être compatible avec le nombre de pignons de la cassette, mais également mais la manette du VTT. Reste à déterminer la longueur de chape du dérailleur arrière VTT : chape longue, moyenne ou courte selon le nombre de plateaux du pédalier. Également à prendre en compte, la compatibilité avec la patte de dérailleur arrière.

Les dérailleurs arrière VTT Sram et Shimano donnent accès aux VTTistes à un vaste choix de solutions adaptées à toutes les contraintes.

QUESTIONS FREQUENTES

Déterminer l’usure d’un dérailleur arrière de VTT s’avère très simple. Après avoir procédé à un nettoyage complet, il faut saisir le dérailleur par le galet inférieur et opérer de légers mouvements latéraux. Si le dérailleur bouge, son usure est indéniable. Les vitesses ne peuvent plus passer correctement. Il faut alors procéder à son remplacement, le plus rapidement possible.
La chape de dérailleur arrière est la patte, le plus souvent en aluminium, qui soutient le galet par lequel passe la chaine, sous la cassette. C’est cette chape qui définit l’amplitude des développements. Elle peut être courte, moyenne ou longue. La limite est 12-28 en double plateau et chape courte ou 10-44 en monoplateau et chape longue.