Freinage vélo urbain électrique

Les freins sont l'élément de sécurité central de votre vélo, et leur entretien passe en priorité sur tout le reste. Qu'ils soient mécaniques ou hydrauliques, il est nécessaire de faire des vérifications régulières, plus ou moins fréquentes en fonction de l'intensité d'utilisation de votre vélo urbain électrique.

Des composants spécifiques

Les systèmes de freinage développés pour les vélos sont spécialement conçus en fonction de chaque pratique pour délivrer des performances optimales pour chaque utilisateur. Si les systèmes V-brake, les freins à patins les plus utilisés durant de très nombreuses années sont les plus connus, les freins à disque font désormais l’unanimité sur tous types de vélos grâce à leur puissance de freinage et leurs performances plus constantes par tout temps. Les freins mécaniques sont ceux qui relient le levier de frein présent sur votre guidon à l’étrier de frein par un câble et une gaine. Les systèmes hydrauliques sont visuellement identiques, mais on parle de durite pour freins et non de gaine, car il s’agit d’un système à huile fermé, vous ne verrez donc pas de câble apparent. Ce dernier système est le plus courant, car celui qui délivre le plus de puissance, et qui offre un confort de freinage exceptionnel puisque la puissance que vous exercez sur le levier et décuplée afin de vous demander un minimum d’énergie pour profiter de toute l’efficacité de vos freins. Il existe de nombreuses références de plaquettes de freins, qui sont propres à chaque modèle de freins, il est donc nécessaire de vous assurer de la compatibilité des plaquettes avec vos étriers de freins avant de procéder à un achat. Les disques de freins sont déclinés en deux systèmes de fixation différents, 6 trous ou centerlock, ce qui dépend des moyeux de vos roues. Vous avez le choix entre différents diamètres, de 140 mm à 230 mm, il vous faudra utiliser un adaptateur pour l’étrier si vous optez pour un disque de diamètre différent de celui installé d’origine sur votre vélo.

L’entretien

Un entretien régulier vous évitera de mauvaises surprises. Le premier réflexe est de procéder à quelques vérifications régulières basiques, comme l’état d’usure des plaquettes de freins, l’apparition de bruit de vos freins, ou un levier de frein qui est de plus en plus mou et qui vient de plus en plus près de la poignée de votre vélo lorsque vous freinez. Ces indicateurs vous permettront de mettre en évidence des problèmes à solutionner pour maintenir l’efficacité de votre freinage et prévenir un défaut plus important. Ensuite, il y a des entretiens réguliers à effectuer, même si aucun problème n’apparaît. C’est le cas de la purge de freins, réalisée à l’aide d’un kit de purge spécifique, qui permet de changer le liquide de frein. Il est recommandé de le faire une fois par an minimum, si votre vélo reste au garage l’hiver par exemple. Si votre utilisation est très fréquente, il est alors intéressant de purger le système à la mi-saison également. Si vous avez un système de frein mécanique, vérifiez simplement l’état de la gaine et du câble. Si un craquement apparaît sur la gaine, ou si le câble s’effiloche, il faut le changer immédiatement.