Vélo Gravel

Le vélo gravel revenu en grâce, il y a quelques années, n’est qu’une vision moderne des vélos de coursiers des temps héroïque de La Petite Reine. À l’époque, les routes se confondaient souvent avec des chemins gravillonnés, façon Strade Bianche de Toscane. Les voies pavées étaient presque un plaisir ! Parfois, les cyclistes s’aventuraient dans les champs et les sous-bois. Aujourd’hui, la pratique tend à s’ériger en discipline autonome, toute emplie de liberté. Revue de détails.

Que demande-t-on à un vélo gravel ? Qu’il passe partout ? Qu’il se montre particulièrement agile, dans les chemins de traverse, qui ne sont, lapalissade, jamais les plus courts ? Qu’il offre à tout un chacun des virées d’oxygénation, loin du flot automobile de nos villes ? Peut-être tout cela à la fois !

Cela d’autant qu’il y a, en gravel, un côté intime, pour ne pas dire intimiste, qui mène des solitaires et les petits groupes, dans un cadre bucolique. Parfois, ce cadre devient forestier. Parfois, il faut passer dans des labours boueux. Merci les sangliers !

Pour le cycliste, le bagage technique est indispensable. Il n’est pour autant, pas aussi exigeant que celui des VTTistes descendeurs. Souvent, il suffit d’oser tout en faisant preuve d’un peu d’adresse.

Vélo gravel : cadre et géométries

Afin de passer partout, le vélo gravel est doté d’un cadre dont la géométrie est spécifique. La douille de direction est plus haute que sur un modèle de route. Le tube supérieur est plus incliné (vous avez dit sloping ?), afin d’offrir une position plus relevée, plus confortable. Les bases sont plus longues, ce qui stabilise la machine, sans impacter la maniabilité.

Les cadres les plus accessibles, et les milieux de gamme, sont réalisés en aluminium. Ils se montrent à la fois solides et confortables, sans pour autant négliger l’aspect sportifs de la pratique. Les modèles haut de gamme sont, eux, en carbone. Plus légers et plus nerveux, ils se montrent très à l’aise sur la route, pour une pratique gravel aux accents très sportifs.

Il arrive également que des perçages supplémentaires aient été prévu dans les tubes ou que des œillets permettent de greffer porte-bagages et garde-boues. Le bike-packing devient possible. Le voyage en autonomie peut être envisagé.

Notez que les cintres de vélo gravel ressemblent à ceux utilisés au début du XXe siècle. Ils sont plus évasés, sur le bas, pour un meilleur compromis maniabilité - stabilité – dynamisme.

Vélo gravel : transmission et freinage

La transmission d’un vélo gravel doit s’adapter à une large variété de terrains et de topographies. La cassette est bien équilibrée, avec une large variété de développements. Le 11 et le 12 vitesses sont devenus la norme, avec des pignons allant de 10 à 50 dents ! Mais en entrée de gamme, le 10 vitesses est encore présent.

À l’avant, on trouve des doubles plateaux compacts (48-32) ou, comme en VTT, des mono-plateaux (38, 36 ou 35 dents), qui permettent un certain gain de poids et une plus grande rapidité de changements de vitesses.

Si de nombreux groupes sont mécaniques, il n’est plus rare de voir des vélos gravel dotés de groupes électroniques… Notez que l’assistance électrique concerne aussi la pratique du gravel. À chacun de juger si les pédales plates (typées loisir) doivent laisser place à des pédales automatiques.

Le freinage des vélo gravel est quant à lui exclusivement assuré par un freinage à disques, généralement hydraulique.

Vélo gravel : roues et pneus

Calqués sur les vélos de cyclocross, les vélos gravel sont montés de pneus larges, avec des sections de 30 à 40 mm, parfois un peu plus. Ils sont dotés de crampons plus ou moins saillants et nombreux, afin d’assurer la meilleure compromis, adhérence - confort, quel que soit le terrain. Sur les modèles haut-de-gamme, les pneus tubeless permettent de baisser la pression tout en se montrant plus résistants à la crevaison…

Comme pour les vélos de route, la plupart des modèles sont proposés en roues de 700, souvent compatibles avec des roues de 650b, qui permettent l’utilisation de pneus de sections encore supérieure. La seule constante est la généralisation des jantes larges et des axes traversant, qui permettent de gagner en rigidité.

Large choix de vélos gravel 

Sur notre site, les plus grandes marques de vélos gravel sont proposées, de BMC à Willier Triestina, en passant par CBT Italia, Cervélo, Open, Ridley ou Trek. Pour ceux et celles qui veulent choisir leur propre montage, il est possible de commander des kit-cadre, mais une large variété de vélos gravel tout montés figurent au catalogue. Il y a même des gravels à assistance électrique (Pinarello ou Ridley) !

Côté transmission, SRAM (de l’Apex au Red eTap AXS) se taille la part du lion et généralise le mono-plateau, mais Shimano n’est pas loin, notamment depuis l’avènement de ses groupes GRX (en mono, comme en double plateaux). Notez que l’inusable Shimano 105 ou le polyvalent Ultegra apparaissent sur certains modèles.