Garde boue

Le garde-boue devient un accessoire de protection essentiel lorsqu’on pratique dans des conditions humides sur un vélo de route ou un VTT. Il protège le cadre et les composants, mais aussi le cycliste de la salissure et des éclaboussures.

Le garde-boue vélo ou VTT pour les conditions humides

Les garde-boues constituent des accessoires essentiels pour se protéger contre les éclaboussures et la salissure. À l’arrière, ils s’avèrent encore plus importants lorsqu’on utilise une selle ajourée. Dans ce sens, le garde-boue arrière évite que le cuissard ou le corsaire vélo ne se gorge de l’humidité projetée par la roue. Il se fixe, soit sur la tige de selle, soit sur le cadre, soit sur les rails de la selle vélo route ou de la selle VTT. À l’avant, le garde-boue peut être fixé sur le cadre ou sur la fourche. Il est essentiel pour protéger le torse et le visage du cycliste contre les projections de la roue avant, mais empêche aussi la saleté de venir s’incruster dans le pivot d’une fourche VTTet limite les impacts de débris sur le tube diagonal du cadre.

Choisir un garde-boue souple ou rigide à tringle

Les pratiquants de haut niveau sur route sont généralement réticents vis-à-vis du garde-boue, du fait qu’il constitue un surpoids, mais aussi parce qu’il affecte l’aérodynamisme du vélo. Il existe cependant des modèles minimalistes et amovibles qui peuvent être transportés dans une sacoche vélo et installés uniquement en cas de besoin. Les randonneurs, les cyclotouristes et les cyclistes citadins peuvent, pour leur part, opter pour des garde-boue de plus grande taille pour une protection maximale. Quel que soit le modèle qui convient au cycliste, un large choix est disponible, parmi les garde-boues Massi, Velox, BBB, Mucky Nutz et SKS.