Vélo de route

Le vélo de route est quasiment une Formule 1. Épuré à l’extrême, il dispose des matériaux et accessoires les plus aboutis du moment qui lui permettent d’être performant sur tous les terrains et dans toutes les circonstances. Mais ceci s’obtient au prix d’une certaine spécialisation. Il n’y a alors plus un type de vélo de route, mais plusieurs qui correspondent chacun à une activité, un style ou un terrain. L’important est donc de bien le choisir pour en profiter pleinement !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Adeptes des criterium, des sorties en montagne ou des cyclosportives, il faut un vélo de route adapté à la pratique choisie. Car avec l’avènement du carbone, qui permet d’avoir un poids moindre pour des performances supérieures, les cadres et équipements sont de plus en plus « optimisés ». Avec le risque que ce qui apporte un plus dans un domaine d’utilisation peut se révéler contraignant dans un autre. Même si on peut adapter un peu le comportement de sa machine en jouant sur les roues, le choix de départ de son vélo de route reste déterminant pour la suite. Il faut prendre le temps.

Quel vélo route pour la montagne ?

Le cadre du vélo de montagne se reconnait d’entrée, il est moins massif que celui des machines « généralistes » mais souvent en carbone pour gagner du poids sans perdre en rigidité. Les composants qui l’équipent se montrent assez légers également et sont souvent en carbone pour gagner encore du poids. Les roues sont des jantes basses, inférieures à 40 mm, pour limiter l’inertie.

Quel vélo aérodynamique ?

De face, c'est une lame de couteau, de profil on voit un vélo « aplati » ! On peut résumer à cela le vélo aérodynamique dédié à la vitesse pure. Le cadre est exclusivement en carbone pour permettre d’avoir un poids contenu. Les divers accessoires qui l’équipent sont eux aussi très profilés, une tendance qu’on retrouve au niveau des roues qui ont des jantes hautes supérieures à 40 mm.

Le vélo route polyvalent ?

C’est la synthèse entre un vélo de montagne et un vélo aérodynamique et le choix de plusieurs marques. Le cadre est souvent en carbone et dispose d’un profilage léger mais efficace qui permet de contenir le poids de façon substantielle tout en procurant une rigidité optimale. En revanche, les équipements se rapprochent de ceux du vélo de montagne, les roues font généralement 40 mm de haut pour avoir un bon compromis.

Prendre un vélo d’endurance ?

Le vélo d’endurance ressemble à un vélo de route, mais il en diffère cependant par la géométrie et la forme de son cadre. Ici, c’est le confort qui est recherché, le cadre est donc plus haut et plus court et sa structure est conçue pour absorber les chocs. Le vélo est aussi plus stable que maniable. Les divers composants sont orientés confort, du guidon à la tige de selle en passant par les roues.

Le vélo de route pour débuter

Pour un débutant, l’idéal sera un vélo avec cadre en alu et fourche carbone, équipé d’un groupe d’entrée de gamme en 10 ou 11 vitesses. Le pédalier compact en 50-34 sera associé à une cassette11-32 ou 11-34 ce qui permettra de passer partout. Les roues jantes basses en aluminium seront incontournables et son tarif devrait se situer aux alentours des 1 500 €.

Quel prix pour un vélo de route ?

Du vélo pour débuter à 1 500 € au vélo de pros à plus de 15 000 €, il y a de quoi faire ! Les matériaux et le niveau de technologie employés expliquent ces écarts, mais à partir de 4 500 € on a déjà du matériel très sérieux pour un usage intensif. Et le gros plus, c’est qu’il est possible de le faire évoluer pour monter en performance !

Quel poids pour un vélo route ?

Le poids du vélo est directement lié à son prix. Avec les freins à patins, un vélo de pros prêt à rouler faisait moins de 6,5 kg hors lest. Avec les disques, on est plus à 7,2 kg pour le même utilisateur. Le poids d’un vélo de route à disque moyenne gamme et prêt à rouler est de l’ordre de 8,5 kg.

Quelle taille choisir pour un vélo de route ?

La mesure de l’entrejambe en cm multipliée par le coefficient 0,65 donne la hauteur d’un cadre axe en axe. Les marques indiquent plus les hauteurs axe sommet de tube actuellement, il convient donc pour un cadre droit mesuré sommet de tube d’ôter 4 cm à la valeur calculée pour trouver la taille. Pour les cadres sloping, le plus simple est de regarder sur un tableau de géométrie de cadre droit la longueur qui correspond à la hauteur trouvée par le calcul. On regardera ensuite le tableau de géométrie du sloping pour voir quelle taille correspond à cette longueur.