Fourches et amortisseurs VTT

Chaque VTT, quel que soit son type d’utilisation, dispose d’une fourche, qu’elle soit rigide ou suspendue. Ces dernières sont tout de même celles que l’on retrouve dans 99% des cas, avec un châssis comprenant un pivot avec té et plongeurs (partie supérieure), et des fourreaux (partie inférieure).

A l’intérieur, on retrouve côté gauche la partie ressort, avec un modèle hélicoïdal ou à air avec une chambre positive et négative. Côté opposé, on retrouve ce dont’on appelle communément la cartouche hydraulique, appelé aussi amortisseur qui peut être une cartouche fermée ou ouverte avec des caractéristiques de réglage propres à chaque marque. C’est de ce côté que se trouve le blocage (réglage de la compression) sur le té, et le réglage de la détente sous les fourreaux. Pour les modèles haut de gamme, il est souvent possible d’avoir un réglage des compressions hautes et basses vitesses pour les pilotes les plus assidus. Les fourches sont proposées pour toutes les tailles de roues, du 26 pouces au 29 pouces en passant par le 27,5 pouces. Suivant la pratique, les châssis sont plus ou moins robustes, et les axes traversants sont proposés en différents standards : 9 mm QR, 15x100 mm, 15x110 mm Boost et 20 mm. Mais la caractéristique déterminante reste la plupart du temps le débattement, qui est fonction du type de pratique en VTT. On retrouve ainsi des débattements de 80 à 110 mm sur les VTT de cross-country, de 120 à 150 mm sur les VTT all-mountain/Trail, et de 160 à 180 mm pour les plus gros VTT enduro. Le VTT de descente et freeride sont des disciplines extrêmes, où 180 à 200 mm sont nécessaires pour dompter les pentes les plus abruptes.

Amortisseurs

On retrouve les amortisseurs sur les VTT tout suspendu. Chaque fabricant de cadre VTT conçoit un vélo selon une cinématique qui lui est propre, ce qui demande quasiment un standard spécifique pour chaque marque, aboutissant ainsi à une offre d’amortisseur conséquente en fonction de l’entraxe et de la course nécessaire. Suivant la pratique, le volume d’air peut aussi évoluer, les grands volumes d’air étant généralement proposés pour les disciplines ou le dénivelé négatif l’emporte sur le dénivelé positif. Un amortisseur peut être proposé avec des ancrages classiques, nécessitant uniquement des buselures d’amortisseurs pour s’adapter à l’axe de fixation du cadre sur lequel il va venir se loger. Mais certains ont une tête spécifique les rendant compatible avec un seul modèle de vélo, dû à la conception particulière du cadre.

Pièces détachées et accesoires

Les fourches et amortisseurs comportent des pièces d’usures et demandent un entretien régulier. Purger le système hydraulique et changer les joints permettront de maintenir leur niveau de performance dans le temps. D’autres pièces peuvent être destinées à améliorer leurs performances ou bien apporter une nouvelle caractéristique comme un blocage au guidon par exemple.

Les produits les plus appréciés