Recharge énergétique

Que l’on pratique le vélo de route, le VTT, le vélo triathlon ou encore le vélo cyclo-cross, il est important de préparer ses réserves énergétiques dans les jours qui précèdent l’effort afin de favoriser l’endurance, aussi bien que la force explosive. Les recharges énergétiquessont spécifiquement formulées dans ce sens, et se prennent idéalement pendant les 3 jours qui précèdent l’effort.

Bien se préparer avec les recharges énergétiques

Une alimentation convenable du cycliste pendant les jours qui précèdent l’effort est déterminante quant à la performance. Elle consiste principalement à préparer les réserves de glycogènes nécessaires pour favoriser l’endurance et limiter la sécrétion d’acide lactique. Les laboratoires diététiques sportifs ont formulé les recharges énergétiques pour répondre aux besoins spécifiques des cyclistes en phase de préparation à l’effort. Ces recharges assurent un apport bien précis et spécifique sans surcharger l’appareil digestif. Ils sont proposés selon des conditionnements variés pour permettre au cycliste de s’alimenter selon ses gouts et ses préférences. Ainsi, on peut trouver sur le marché, des recharges énergétiques sous forme de boisson énergétique, de gâteaux, de barres énergétiques ou encore de packs repas complets.

Des formules diététiques variées

Il est important que chaque cycliste détermine la formule et la quantité de recharge énergétique adéquate selon ses besoins et ses caractéristiques physiques. Les solutions diététiques proposées peuvent aussi être combinées, en s’assurant malgré tout d’éviter la surcharge de l’appareil digestif. A titre d’exemple, il est possible de prendre un pack repas ou un gâteau énergétique accompagné d’une boisson énergétique ou d’une eau claire. Les recharges énergétiques Isostar, Overtim’s, Apurna, Fenioux, offrent un panel de solutions diététiques très large en réponse aux besoins de chaque cycliste. Après une bonne préparation, il est conseillé de gérer judicieusement ses réserves énergétiques pendant l’effort. Les boissons, les barres et les gels énergétiques de l’effort permettent au cycliste de maintenir une réserve énergétique convenable ou de s’offrir un coup de boost à des moments stratégiques de son parcours.