Besoin d'aide ?

RÉSISTANCE AU ROULEMENT PNEUS VÉLO ROUTE : LES DIFFÉRENTS FACTEURS QUI ENTRENT EN JEU


Résistance au roulement pneus vélo

La résistance au roulement pneus vélo route est prépondérante dans les performances des cyclistes. Pour en minimiser l’incidence, il vaut mieux en connaître les différents facteurs.

La résistance au roulement des pneus vélo route est générée en grade partie par sa propension à s’écraser sous le poids du vélo et du cycliste. Cela génère une empreinte du pneu plus importante sur le sol et donc une résistance au pédalage.

Résistance au roulement pneus vélo route : le gonflage !


Les pressions de gonflage des pneus vélo et VTT selon Hutchinson.

Évidemment, un gonflage adapté permettra de minimiser cette empreinte au sol. Comme il se doit, les tolérances minimales et maximales de gonflage devront être respectées, mais surtout il conviendra de respecter la règle des 10 %. Sur les vélos route, il est communément admis que la pression de gonflage des pneus doit être équivalente à 10 % de la masse du cycliste. Une valeur qui reste indicative et qu’il conviendra d’ajuster selon l’usage.

En effet, si un pneu gonflé à 8 bars favorisera certainement le rendement, il ne ménagera pas le confort ! Par ailleurs, un pneu surgonflé deviendra contre-performant sur les chaussées dégradées où, au lieu d’absorber les chocs, il rebondira sur les aspérités, évaporant ainsi la puissance de pédalage.

Résistance au roulement pneus vélo route : la section de pneu


La résistance au roulement des pneus vélo route 23 ou 25 mm selon Schwalbe.

De plus en plus répandue, l’idée que les pneus de 25 mm sont plus performants que les pneus de 23 mm est vraie jusqu’à à certain point. En effet, à pression et construction égales, les pneus de 23 et 25 mm affichent la même empreinte au sol lorsque le cycliste n’est pas sur le vélo. En revanche, une fois que celui-ci a enfourché sa machine, les pneus s’écrasent. Le pneu de 25 mm s’écrasera dans sa largeur, alors que celui de 23 mm s’écrasera dans sa longueur, générant ainsi une empreinte au sol plus importante et donc une plus grande résistance au roulement. Par ailleurs, les pneus de 25 mm offriront un meilleur confort, puisqu’ils nécessitent une pression de gonflage moindre, préservant ainsi les forces du cycliste tout au long du trajet.

Il faudra toutefois relativiser cette suprématie des pneus 25 mm sur ceux de 23 mm. Car il faudra compter sur la résistance de l’air, qui reste le premier frein à l’avancement du cycliste. En effet, à partir de 20 km/h, la résistance de l’air constitue un frein plus important que la résistance au roulement. C’est pour cela que les cyclistes pro, pour qui le confort n’est pas la priorité, continuent de privilégier les pneus de 23 mm, plus réactifs, plus légers et offrant de meilleures relances. [NDLR : merci à Guillaume pour sa vigilance. Il précise en commentaire que « si vous faites le tour des vélos avant le départ d’une épreuve pro, vous verrez que 80% des boyaux sont en 25mm. FDJ, Trek, Europcar….. Tous choisissent cette section pour une question de rendement (meilleur que 23mm), mais aussi d’aéro, les jantes carbones étant de plus en plus larges, le boyau de 25mm évite le cisaillement de l’air derrière au niveau de la jante »].

Résistance au roulement pneus vélo route : la carcasse


Les différents facteurs de résistance à l’avancement du vélo.

La densité de la carcasse des pneus vélo entre également en jeu dans leur résistance au roulement. Pour rappel, celle-ci est exprimée en TPI (Thread Per Inch, soit « fil par pouce », 1 pouce équivalant à 2.54 cm). Cette valeur est conditionnée par le nombre de fils qui constituent la carcasse sur une surface donnée. Plus ce nombre de fils est élevé sur une même surface, plus ils seront fins. Dans ce cas, même si les fils sont plus nombreux, le poids général du pneu est réduit puisque moins de gomme est utilisée pour combler les espaces entre chaque fil. La résistance au roulement est ainsi proportionnellement réduite.

Les carcasses en coton et en soie affichent les meilleures prestations et le meilleur confort grâce à leur souplesse (ils sautillent moins sur les aspérités de la route que les pneus à carcasse nylon). A noter que certains constructeurs comme Michelin et Hutchinson annoncent un TPI par couche de fils. Or, une carcasse de pneu est constituée par endroits de trois couches de fil et des fabricants, comme Vittoria, mettent en avant le cumul de TPI de ces trois couches !

Résistance au roulement pneus vélo route : la bande de roulement


Un pneu soumis à la torture dans les ateliers Mavic.

Un pneu lisse à gomme tendre offrira une résistance au roulement moindre qu’un pneu à rainures et gomme dure. Tout d’abord, pour adhérer à la route, la gomme doit se déformer afin d’en épouser les aspérités. Ainsi, une gomme souple nécessitera moins d’énergie lors du pédalage car elle se déformera plus facilement (en revanche, sa durée de vie sera moindre car elle s’usera plus facilement). De même, un pneu lisse offre un meilleur contact sur la chaussée, facilitant encore la transmission de la puissance.