Besoin d'aide ?

COMMENT CHOISIR SON PÉDALIER DE VÉLO ROUTE : COMPACT, DOUBLE, TRIPLE OU MONO ?



Aujourd’hui, le marché propose un grand nombre de références de pédalier pour les vélos de route, toutes avec des avantages et des inconvénients particuliers. Pédalier mono, compact, double, triple, le choix s’avère de plus en plus complexe. La question se pose alors de savoir comment choisir son pédalier de vélo route en prenant en compte divers critères : le type de pratique, l’équipement général du vélo, l’état de forme et les habitudes de pédalage.

Choisir son pédalier de vélo route : forces et faiblesses de chaque solution


Le groupe mono-plateau Sram Force CX1 est particulièrement
apprécié en cyclo-cross pour son poids limité et sa fiabilité.

Un seul et unique plateau, c’est la particularité majeure du pédalier mono. Vous l’aurez bien compris, inutilisable sur un vélo route, le pédalier mono est en revanche l’allié idéal pour le cyclo-cross ou, pourquoi pas, pour mettre sur un vélo urbain. Le choix de la denture reste assez limité, du 38 au 46 en général, dur de pousser un développement au-dessus de 46 et inutile de rester en-dessous de 38. Assez particulier, il n’est pas nécessaire de trop s’étendre sur le pédalier mono pour le vélo tant il ne se destine qu’à des pratiques spécifiques, comme le cyclo-cross, le gravel-bike ou le vélo urbain. Nous y reviendrons tout de même dans la deuxième partie de l’article pour vous conseiller le pédalier mono le plus efficace et le plus plébiscité actuellement sur le marché.

Le pédalier compact

Nouveau sur le marché, le pédalier compact a bouleversé les habitudes de nombre de cyclistes. Il est important de rappeler que c’est d’abord dans le VTT que le pédalier compact a fait ses preuves, avant de faire son entrée petit à petit dans le cyclisme sur route. Sa spécificité réside dans le fait qu’il intègre deux plateaux à l’entraxe de 110 mm qui offre la possibilité de modifier ces deux plateaux déjà présents pour les remplacer par d’autres à la denture plus en adéquation avec vos habitudes de pédalage.


Le pédalier compact permet d’offrir une large gamme de développements
tout en s’affranchissant des inconvénients du pédalier triple.

On pourrait se demander alors quelle est la différence majeure avec un pédalier triple ? Le poids : jusqu’à 300 grammes de moins entre un pédalier compact et un pédalier triple. Avantage majeur en ce point c’est certain, il reste tout de même un inconvénient : vous n’atteindrez pas la même amplitude de développement avec un compact qu’avec un pédalier triple. Même si vous installez une cassette 11 vitesses comme ce que Shimano propose par exemple, il restera certains problèmes dans votre étagement (manque d’allonge sur des parcours plats ou risque de croisement de chaîne accru). Disons que le compact est à réserver aux cyclistes un peu plus avertis, voire plus affûtés, qui ne craignent pas de devoir emmener plus lourd avec un compact dans certains cols.

Pédalier double


Entraxe 130 mm pour le pédalier double.

Madeleine des coursiers, le pédalier double est ce qui se fait de mieux dès lors que vous êtes à la recherche de la performance. Avantage majeur, le pédalier double est facilement adaptable, vous pouvez ainsi passer entre plusieurs combinaisons en changeant les plateaux, en 53/39 par exemple (le plus classique) en allant jusqu’à des 52/42 ou encore 50/38. Très modulable, il est important de rappeler que vous ne pourrez pas aller en-dessous de 38 avec votre pédalier double du fait du diamètre insuffisant de l’étoile chez la plupart des fabricants et d’un entraxe de 130 mm non modifiable. En résumé, le pédalier double est plein d’avantages pour les cyclistes évoluant à bon niveau et ayant une certaine aisance à emmener de gros développements, des développements par ailleurs très modulables. A l’inverse, les cyclistes ne recherchant pas nécessairement la performance lui trouveront un grand nombre d’inconvénients.

Pédalier triple


Le pédalier triple a disparu des gammes les plus hautes et est devenu rare en première monte.

La solution à tous les cols, à toutes les routes plates, à tous les vallons, c’est bel et bien le pédalier triple. Bien que la plupart des constructeurs rechignent à l’idée d’équiper leurs nouveaux vélos à l’aide de pédalier triple, force est de constater que c’est par excellence le pédalier qui permet de passer partout. A l’aide des trois plateaux, souvent configurer de la sorte (52/42/32), il répondra parfaitement aux attentes des cyclistes pas encore très affûtés et des cyclotouristes. Pour les cyclistes plus puissants, le pédalier triple peut vite s’avérer être une plaie tant il empêche de pousser de gros développements comme pourrait le proposer le pédalier double, bien qu’il soit possible de modifier à l’envi les plateaux de votre pédalier triple pour une adaptation à vos habitudes de pédalage. À noter tout de même le phénomène de croisement de chaîne important qu’il faut gérer, ainsi que la répétition de certains braquets.

Des conseils pour choisir son pédalier de vélo route

Vous l’aurez compris, tous les pédaliers présentés ont des particularités qui les rendent intéressantes pour certains, inutilisables pour d’autres.


Les groupes mono-plateau exigent de bien sélectionner la denture du plateau et
des pignons afin que les développements soient adaptés au type de pratique.

Comme dit précédemment, le pédalier mono ne conviendra qu’aux pratiquants du cyclo-cross tant l’utilisation est spéciale. On ne peut que conseiller le Sram XX1, véritable référence sur le marché qui fait le bonheur des professionnels comme des amateurs avec son système de maintien de la chaîne d’avec le dérailleur arrière. Véritable référence, ce groupe reste toutefois assez onéreux : les alternatives Sram X01, X1 et Sram GX sont plus abordables. Le constructeur américain a également décliné la solution mono-plateau sur route avec les groupes Sram Force 1 et Sram Rival 1, ainsi qu’en cyclo-cross avec le Sram Force CX1.

Pour les pédaliers compact, double ou triple, c’est à chacun de choisir ce qui lui convient le plus selon les habitudes de pédalage, l’état de forme etc… Pour les cyclistes plus lourds, on conseille généralement un pédalier triple qui étale les développement et répond mieux que les autres types de pédalier à d’importantes puissances dégagées. Après, entre le double et le compact, à vous de déterminer ce qui vous correspond, bien que le compact se dégage par sa modularité qui permet un grand nombre de combinaisons différentes pour passer sur tous les terrains.