Besoin d'aide ?

LE COMPTEUR VÉLO GPS : PLUS FIABLE QUE LE COMPTEUR STANDARD ?

Depuis quelques années, le GPS pour vélo a conquis de plus en plus de cyclistes séduits par leurs fonctionnalités et leur performance. Des doutes persistent cependant et une frange de cyclistes préfère se cantonner aux compteurs de vélo standards, non seulement pour des raisons budgétaires, mais aussi pour une question de fiabilité.

En tenant compte de la précision des données et de la résistance du matériel, GPS modernes de vélos sont-ils plus fiables que les compteurs standards ?

Les données de vitesse et de distance

Les premiers capteurs de vitesse de vélo se basaient sur un compteur du nombre de tours effectués par la roue avant dans un laps de temps défini, et ce, en tenant compte de la circonférence de la roue de vélo. Ce système est toujours maintenu, notamment sur les compteurs de vélo classiques, sauf que le capteur mécanique laisse place à un capteur magnétique. Le capteur magnétique de cycles collecte la vitesse du vélo selon la fréquence de passage d’un aimant sur un point donné. Cette méthode fournit des informations extrêmement fiables sur la vitesse, une fois le compteur correctement étalonné selon la dimension de la roue. Le capteur de cycles informe aussi l’utilisateur de la distance parcourue, en se basant toujours sur le nombre de tours de roue.  Sur les modèles récents de compteur GPS de vélo, les données relatives à la vitesse et à la distance parcourue sont captées par un accéléromètre au lieu d’un capteur magnétique.

Compteur vélo GPS ou filaire

Dans la plupart des cas, l’accéléromètre est épaulé par la géolocalisation satellitaire. La vitesse et la distance parcourue sont de ce fait calculées sur la base du mouvement du vélo et des coordonnées géographiques. La fiabilité des données fournies par l’accéléromètre demeure cependant relative et varie selon la qualité et la gamme du GPS. L’accéléromètre peut d’ailleurs être perturbé par les chocs et les vibrations pour fournir des données erronées sur certains modèles, que ce soit en vélo route ou en VTT. Ces informations peuvent s’avérer encore plus imprécises au passage des zones forestières ou des zones de faible réception du signal GPS. Si l’accéléromètre et la géolocalisation du GPS représentent une solution plus moderne et plus pratique, le capteur magnétique demeure le dispositif le plus fiable pour la lecture de la vitesse, ce qui constitue un avantage pour le compteur standard. Les modèles de GPS de gamme haute et moyenne se montre toutefois plus performants et plus précis dans l’affichage de ces informations. De nombreux modèles de GPS sont d’ailleurs équipés d’un capteur de cycle magnétique, comme on en trouve sur les compteurs vélo GPS Garmin.

Les données altimétriques

Les données relatives à l’altitude sont fournies, soit à grâce à un altimètre barométrique, soit grâce à des coordonnées géographiques par GPS. Ces données regroupent l’altitude en temps réel, mais aussi la côte moyenne et le dénivelé total parcouru au cours d’une séance.

Sur les compteurs standards dotés d’un altimètre, l’altitude est fournie sur la base de la pression barométrique de l’endroit où le vélo est situé par rapport au niveau de la mer. Pour fournir des informations fiables, l’altimètre doit être étalonné en se rendant sur des repères de nivellement pour renseigner l’altitude à ces endroits au compteur. Une fois étalonné correctement, l’altimètre barométrique fournit des informations très précises. Cette précision tend toutefois à se dégrader au fil du temps, et l’étalonnage doit être refait de manière régulière sur les compteurs standards.  Pour leur part, certains GPS d’entrée de gamme collectent les informations relatives à l’altitude à travers des coordonnées géographiques via satellite. Cette méthode demeure cependant imprécise et moins fiable que la barométrie.

Compteur vélo GPS filaire

En moyenne, le décalage entre l’altitude fournie par GPS et l'altitude réelle est de l’ordre de 20 mètres. Ce décalage résulte parfois sur des données surréalistes, comme des descentes au cours d’une grimpée. De nombreux modèles de GPS pour vélo de moyenne et haut de gamme sont quant à eux dotés d’un altimètre barométrique, et peuvent même s’avérer plus fiables que les compteurs classiques. En effet, l’altimètre barométrique sur ces GPS est épaulé par les coordonnées satellitaires sur certains modèles. Cette combinaison améliore la précision des informations altimétriques, mais surtout d’espacer la fréquence d’étalonnage de l’altimètre barométrique. C’est le cas du GPS de vélo Lezyne Power GPS.

La résistance aux chocs et à l’humidité

Souvent de plus léger et plus compact, le compteur de vélo classique est doté d’une grande résistance aux chocs et aux vibrations. Il est conçu pour couvrir une large plage d’utilisations de la randonnée aux disciplines les plus agressives du VTT. L’étanchéité peut en revanche être très variable selon la gamme et le modèle sur ces compteurs standards.  Bien que les GPS de vélo puissent être plus sensibles aux chocs du fait de leur taille, notamment les modèles tactiles, ils peuvent s’avérer tout à fait fiables s’ils sont utilisés avec les accessoires de compteurs adéquats.

Compteur vélo GPS avec ou sans navigation

Des housses anti-choc en silicone et des supports sur guidon ou cintre de vélo sont notamment disponibles sur le marché. Par ailleurs, l’étanchéité qui se positionne comme un critère capital de fiabilité fait l’objet d’une attention particulière des constructeurs sur les GPS vélo. Dans ce sens, la plupart des GPS sont alignés sur les normes d’étanchéité IPX6 et IPX7.

L’autonomie de la batterie

En termes d’autonomie, le compteur standard se prévaut d’une forte autonomie et les piles de compteur peuvent durer jusqu’à 2 années la fréquence d’utilisation. Ce critère en fait des dispositifs très fiables surtout pour les utilisateurs occasionnels et les amateurs de randonnées.  De leur côté, les GPS de vélo sont dotés d’une autonomie variable de 8 à 20 heures, d’autant plus que la batterie requiert une observation rigoureuse des indications de charge pour préserver sa performance sur le long terme.

Malgré tout, l’autonomie de la batterie peut décroitre dans le temps selon la fréquence d’utilisation et la qualité de l’entretien. Si le compteur de vélo standard se prévaut de la robustesse et de la simplicité, le GPS pour vélo n’est pas moins fiable, notamment les modèles de moyen et haut de gamme. Les GPS ne font pas défaut de précision et de durabilité à condition qu’ils soient utilisés et entretenus de manière adéquate. De nombreux accessoires permettent d’ailleurs d’améliorer la fixation sur le guidon et la résistance au choc des GPS de vélo.