Quels sont les différents types de pompes pour gonfler un pneu vélo route ?


Comment choisir sa pompe à vélo ? Difficile de s’y retrouver parmi tous ces accessoires cycles. Pompe à pied, gonfleurs CO2 ou pompe à main, comment choisir ? Matériel Vélo présente les différents types de pompes pour gonfler un vélo route. Suivez le guide pour choisir ses outils de gonflage vélo.

1. Les différents types de valves vélo de route

Avant même de se plonger dans les explications sur les pompes, il convient de vérifier son matériel. Toutes les chambres à air possèdent un élément, appelé valve, qui permet de gonfler tout en évitant l’échappement de l’air.
Bien choisir sa pompe à vélo, c’est donc porter son choix sur un accessoire adapté à son vélo de route. En effet, il existe principalement trois types de valves utilisées sur la route. Décryptons les ensemble.


Les 3 types de valves sur les pneus vélo route

1.1 La valve Schrader ou valve américaine

Les valves Schrader sont les mêmes raccords qui équipent la plupart des roues des automobiles. Ces valves robustes ont une grande compatibilité avec les dispositifs de gonflage.
Ce type de valve équipe encore quelques vélos de ville ou des VTT.


Valve Schrader

1.2 La valve Presta ou valve française

Inventée par Zéfal, la valve Presta, aussi appelée valve française est plus étroite que la Schrader. Elle s’adapte ainsi facilement à des jantes à fond plat étroit. Une petite molette qu’on tourne s’actionne avant de gonfler la chambre à air. Ce type de valve est utilisé en particulier sur les pneus des vélos de course.


Valve Presta

1.3 La valve Dunlop ou valve anglaise

Les valves Dunlop, ou valves anglaises, sont des accessoires basés sur le remplacement du mécanisme de gonflage. Ce système de gonflage de chambre à air équipe plutôt des vélos de ville et est répandu en Scandinavie ou au Japon, entre autres.
Chacun de ces embouts possède ses propres caractéristiques. 


Valve Dunlop

Pour aller plus loin, consulter notre article sur les différentes valves pour gonfler un pneu vélo route.

2. Les différents types de pompes pour gonfler un pneu vélo route

Trois accessoires sont disponibles pour le gonflage des pneumatiques des vélos de route. Chacun permet d’augmenter la pression dans les pneus.

2.1 Les pompes à main

Une pompe à main est un petit accessoire qui permet de gonfler un pneu vélo route. Toutefois, avec les pompes à main, il est assez difficile d’atteindre les 7 ou 8 bars nécessaires pour une sortie vélo confortable en toute sécurité.
Petite et légère, la mini pompe se glisse facilement dans la poche de son maillot ou se fixe sur son vélo. Elle est facile à transporter pendant ses sorties vélo route.
On considère, bien souvent, la pompe à main comme un dispositif de gonflage de dépannage. Elle permet, en effet, de regonfler une chambre à air réparée ou remplacée après une crevaison.
En général, on atteint près de 4 à 5 bars avec une pompe à main. Mais certains fabricants comme Lezyne ont développé des produits capables d’insuffler jusqu'à 11 bars avec une pompe à main.
Le budget de ce type de pompes varie de 10€ environs à plus de 100€. Le prix d’une pompe à main pour vélo de route varie en fonction des matériaux utilisés et des fonctionnalités proposées.
Certaines pompes à main disposent d’un manomètre, ce qui permet de connaître au fur et à mesure la pression dans le pneu. Ce manomètre peut être digital, ce qui augmente sa précision.
Certaines pompes à main sont en plastique, d’autres en aluminium ou en carbone. Le poids a un impact sur le poids et la résistance de votre pompe. Ainsi, une pompe à main en alu se déforme et chauffe moins que celle en plastique. Elle a aussi une durée de vie plus longue.


Pompe à main Lezyne

2.2 Les pompes à pied

La pompe à main montre ses limites quand il s’agit d’atteindre une pression de 7 bars dans les pneumatiques. La pompe à pied s’avère alors une alternative intéressante.
En effet, grâce aux pompes à pied, il est plus rapide de gonfler un pneu vélo route. Il s’agit, sans aucun doute, de l’accessoire de gonflage idéal.
Là encore, les prix de ces accessoires cycles varient de 20€ à plus de 100€. Cet écart s’explique de nouveau par les options proposées par les fabricants tels que Topeak ou SKS par exemple. En fonction du budget consacré à sa pompe à pied, le manomètre sera plus fiable, la durée de vie des embouts et composants plus ou moins longue.
De nouveau, porter son choix sur des matériaux en aluminium plutôt que le plastique permet de s’orienter vers une pompe à plus grande durée de vie.
Certains modèles de pompe à pied sont également compatibles avec plusieurs valves. Il peut être pratique de n’avoir qu’une seule pompe pour l’ensemble de ses vélos.


Pompe à pied Zefal

2.3 Les gonfleurs CO2

Les gonfleurs CO2 permettent un gonflage d’un pneu vélo route très rapide. Ils sont ainsi une alternative à la pompe à main pendant vos sorties vélo. Il est également plus facile d’atteindre la bonne pression avec ce dispositif de gonflage.
L’une des limites du gonflage avec un gonfleur CO2 est qu’en cas de multiples crevaisons, il faut avoir avec soi plusieurs cartouches d’air comprimé.


Gonfleur CO2 Lezyne

A chaque usage son type de pompe à vélo… mais alors, comment bien choisir sa pompe pour gonfler un pneu vélo route ?

3. Comment bien choisir sa pompe vélo route ?

Pour bien choisir sa pompe vélo de route, prenons en compte l’utilisation de ces accessoires. Les accessoires vélo présentés n’ont pas le même usage.

3.1 Le gonflage avant une sortie vélo

La perte de pression d’un pneumatique est un phénomène normal. Il convient donc de vérifier la pression de ses pneus avant chaque sortie. Pour ce faire, la pompe à pied est idéale.
Son manomètre indique la pression restant dans les chambres à air. Au besoin, on ajuste en gonflant le pneumatique.
Déterminer la pression nécessaire pour gonfler un pneu vélo n’est pas si simple. On a quelques recommandations pour un gonflage adéquat qui sont d’abord de respecter les préconisations du fabricant. Elles sont généralement indiquées sur le flanc du pneumatique. Elles peuvent être indiquées en PSI (Pound per Square Inch) ou en Bar. Il ne faut jamais dépasser la pression maximale recommandée.
Par ailleurs, la pression prend en compte différents facteurs tel que le poids du cycliste, le type de pratique, les conditions météorologiques par exemple. Notre article à quelle pression en bar faut-il gonfler un pneu vélo route (insertion lien interne) explique en détail la pression à adopter.

3.2 Dépanner pendant une sortie vélo

Pendant une sortie vélo, on ne peut pas emporter avec soi la pompe à pied. Malgré tout, en cas de crevaison, on doit réparer. La pompe à main ou les gonfleurs CO2 s’avèrent donc indispensables dans cette situation.
Une fois la roue réparée et remise en place, on utilise la pompe à main ou un gonfleur CO2 afin de pouvoir reprendre la route en toute sécurité. Evidemment, avec la pompe à main on n’atteint pas une pression de 6 à 8 bars. Mais elle permet, malgré tout, de gonfler un pneu et de poursuivre son chemin.


A présent, les différents types de pompe pour gonfler un pneu vélo route n’ont plus de secret pour vous. La bonne formule semble une pompe à pied à la maison et une pompe à main ou un gonfleur CO2 pour dépanner pendant ses sorties. Qu’en est-il pour vous, quels types de pompe utilisez-vous ?


Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot haxv ?