Quels sont les 5 meilleurs pneus vélo route 4 saisons ?


À vélo, choisir des pneus 4 saisons, c’est souvent opter pour des produits polyvalents, capables de rouler dans toutes les conditions, par grand froid ou canicule, au soleil, sous la pluie ou sous la neige. C’est donc faire un choix, à la fois pratique et budgétaire. Car avec un produit unique, on cherche à traverser les saisons sans changer de pneu. Tour d’horizon des pneus vélo les plus complets du marché.

Au moment de choisir ses pneus, les critères prioritaires sont le rendement, la résistance à la crevaison, la longévité, le confort et le grip, voire le poids et le prix. Pour un pneu 4 saisons, censé durer au moins une année, il faudra également choisir une section polyvalente (le 25 semble constituer le meilleur compromis) avec des gommes capables d’assurer adhérence et rendement dans toutes les conditions et à tous les rythmes, à différentes pressions (gonflage). Il faudra aussi choisir des pneus qui se montent, rapidement, sur différents types de roues, et donc de jantes.


De l’hiver au printemps

Sur la route, la saison de vélo se prépare en hiver. À cette époque, les jours sont courts, les températures sont basses et le soleil n’est pas nécessairement au rendez-vous. Il n’y a plus guère de courses. L’activité cycliste se limite à des séances d’entraînement, à de courtes randonnées ou à des sorties entre amis. Puis, petit à petit, s’opère une montée en puissance jusqu’au mois de mars et le tout début de l’activité “officielle”. Seuls contacts avec la route, les pneus doivent alors faire preuve d’une excellente adhérence, d’une grande résistance à la crevaison, d’un peu de confort, d’un rendement correct et, si possible, d’une réelle longévité, justement pour monter en puissance…

C’est au printemps qu’arrive le vrai début de saison. Les jours rallongent de manière significative. Premières grandes randonnées, premières cyclosportives, premières courses. Il faut être prêt. Les températures remontent, mais l’amplitude thermique demeure importante, entre le matin et le soir. La pluie continue de rendre les routes glissantes. Désormais, les pneus doivent faire preuve d’une grande polyvalence, avec des gommes assurant une bonne adhérence, tout en préservant le rendement. Après la plaine et les vallons, la montagne, d’abord moyenne, puis haute, fait son apparition. Bien sûr, la résistance à la crevaison doit demeurer maximale. Et l’on commence à redonner de l’importance au poids. Chaque gramme compte, lorsqu’il s’agit de grimper ! Puis l’on recherche la meilleure adhérence en descentes, sur des routes parfois dégradées.


De l’été à l’automne

L’été est la période où les grands objectifs se concrétisent. Tout ce qui a été fait auparavant doit être mis à profit. Les jours sont les plus longs de l’année, ce qui permet de prolonger l’entraînement, d’accumuler les heures de selle d’autant que les vacances arrivent. Il fait chaud, parfois très chaud. La montagne est souvent le principal terrain de jeu. Il ne faut pas exclure la possibilité d’orages… Les pneus doivent alors résister à la chaleur tout en optimisant, plus que jamais, le compromis adhérence / qualité de roulement, y compris sous la pluie où la résistance à la crevaison demeure capitale.

Vient alors l’automne, avec ses dernières épreuves officielles et les feuilles mortes, qui sous l’effet de la pluie, se muent en une sorte de purée glissante… Les températures redescendent doucement. Les jours raccourcissent. On retrouve les plaines et les vallons. L’activité vélo ralentit ou s’arrête pour une courte trêve. Les pneus doivent maintenant faire preuve d’une adhérence accrue. Le rendement perd progressivement de son importance, au même titre que le poids, puisque les grands objectifs sont passés, puisque les épreuves officielles s’apprêtent à fermer leurs portes pour faire place aux remises de récompenses. En revanche, on n’a pas moins envie de crever qu’au cours de l’hiver, du printemps ou de l’automne. Les pneus doivent donc assurer une excellente résistance à la crevaison.


Faire le bon choix

Les pneus d’hiver, quelle que soit la marque (Vittoria, Pirelli, Michelin, MAVIC, Hutchinson…), sont conçus, lapalissade, pour rouler par tous les temps et doivent pouvoir accumuler les kilomètres sans problème, tout au long d’une saison de vélo de route. Pour une telle utilisation, lesdits pneus doivent être performants sur la durée, dans les conditions les plus extrêmes, mais également dans des conditions normales. Le grip, la qualité de roulement, le confort ou l’endurance doivent être constamment au top.

Il est préférable de choisir des modèles permettant une pression de gonflage modérée, afin d’optimiser le confort en toutes circonstances, sans pour autant impacter négativement la résistance à la crevaison, qui, avec le grip, est le plus important sur ce type de pneus.

Quelques montages et démontages, ainsi que de très nombreuses heures de selle, sur les routes tout au long de la saison, qui se termine tranquillement, ont permis de dégager un top 5 des meilleurs pneus 4 saisons. À chacun de déterminer, en fonction de son budget, de sa pratique et de son niveau d’exigence, quel critère aura la primeur et quel modèle il (ou elle) choisira.


1. Pneu vélo route Vittoria Corsa Control Graphène 2.0

C’est en début d’année 2019 que Vittoria a présenté son nouveau mélange de gomme, le Graphène 2.0. Cette fameuse gomme a été étudiée pour réduire la résistance au roulement et améliorer la résistance à l’abrasion, ce qui favorise l’endurance, tout en préservant un excellent grip (annoncé en progression de 30% par rapport à la version antérieure), pour des performances de roulage en nette hausse (on parle de 40% supplémentaire). La carcasse coton de 320 TPI vient compléter le dispositif, pour une excellente résistance à la crevaison doublée d’un confort absolument hors du commun, malgré une bande de roulement épaisse. On retrouve d’ailleurs la technologie 4C, superposition de couches différenciées, au centre et sur les côtés d’une bande de roulement rainurée et chevronnée. Disponible en version boyau (95 €) à flancs bruns ou noirs, tubeless ready de 700x25 (60 €) et classique (60 €), toujours en 700x25/28/30, il affiche un poids raisonnable de 265 g en version classique de 700x25 (pesé à 267 g). Répondant à tous les critères d’un excellent pneu 4 saisons, ce Corsa Control Graphène 2.0 satisfera, avec brio, les utilisateurs les plus exigeants.

Les +: Adhérence – Rendement – Performance – Confort – Résistance à la crevaison - Rapport qualité / prix – Disponible en boyau, tubeless ready et classique.

Les -: Pas disponible en 650, ni en 700x23 – Un peu lourd.


2. Pneu vélo route Continental Grand Prix 5000

Présenté officiellement à Tenerife en novembre 2018, le Continental GP 5000, qui succède au GP 4000 SII, est une réelle avancée pour une série référence dont les origines remontent à 2005. Continental annonce un gain de 12% en termes de résistance au roulement, et de 20% en termes de résistance à la crevaison, pour un confort accru et 10 g de moins, soit 200 g en 700x25 (pesé 202 g). La carcasse de 330 TPI a été grandement retravaillée. Elle intègre désormais des fibres Vectran. La bande de roulement n’est pas en reste avec une empreinte Lazer Grip sur le noir du Black Chili. Quant aux flancs, ils sont extrêmement souples, pour un montage ultra facile. Disponible en 650x25/28 et en 700x23/25/28/32 pour 63 €, ce GP 5000 existe en version tubeless (74 €, carcasse de 180 TPI et pas de 700x23). Le confort s’avère exceptionnel, avec un excellent rendement, sur le sec comme sur le mouillé. La gomme noire et lisse de la bande de roulement, agrémentée du dessin Black Chili, n’est pas étrangère à la chose. Même lorsque la chaussée est humide ou glissante et que la température diminue, le grip est excellent, sans que soit altérée la résistance au roulement. 

Les +: Montage facile – Adhérence – Rendement – Performance – Confort – Poids – Résistance à la crevaison.

Les -: Prix – Usure plus rapide que sur le GP 4000.


3. Pneu vélo route Hutchinson Fusion 5 Performance 11Storm Kevlar Protech

Positionné au milieu de la gamme Hutchinson Fusion 5, ce pneu Performance Eleven Storm Kevlar Protech Tubetype, visuellement, ne se distingue pas vraiment de son “grand frère”, le Galactik Storm Hardskin Reinforced Tubetype, même s’il a été présenté au même moment. On retrouve en effet, sur la gomme lisse et noire, les mêmes discrets dessins. Il s’agit pourtant de la gomme HDF>5.2, d’1,2 mm d’épaisseur. Certes, ce pneu Hutchinson dispose de la même carcasse de 127 TPI que le Galactik, mais il se veut beaucoup plus résistant à la crevaison grâce à son renfort Kevlar Pro Tech, tout en cherchant à préserver le poids, le grip et la durée de vie. Disponible en trois tailles (700x23/25/28), il s’affiche à 205 g (pesé à 204 g) en section 25. Le prix de 41 € en fait un excellent choix, tout particulièrement en section 28. Ceux qui cherchent un pneu capable de rouler toute l’année, dans les conditions les plus extrêmes, trouveront leur bonheur d’autant que la résistance à la crevaison est tout simplement impressionnante.

Les +: Excellent rapport qualité/prix – Performance – Rendement – Poids – Confort préservé – Résistance à la crevaison.

Les -: N’existe pas en 650.


4. Pneu vélo route Michelin Power Endurance

Pneu passe-partout par excellence, le Michelin Power Endurance a su progresser de manière très significative, en termes de rendement, d’adhérence ou de résistance à la crevaison, par rapport à son illustre prédécesseur, le Pro 4. Ce pneu Power Endurance affiche des ambitions très élevées en termes de durabilité kilométrique, de rendement et d’adhérence. Ainsi, Michelin annonce 20% de mieux en résistance à la crevaison, 15% de mieux d’adhérence en traction et 30% de mieux d’adhérence latérale. La gomme utilisée, X-Miles Compound, est totalement nouvelle. Sur les côtés de la bande de roulement, des rainures indiquent le sens de montage. Certes, il n’y a point de renfort au niveau des flancs, mais on trouve de pratiques témoins d’usure… La carcasse, triple couche de 110 TPI, est dotée de renforts Aramid Protek+ pour une impressionnante durabilité. Disponible en 700x23/25/28, ce pneu revendique 230 g en 25 (pesé à 237 g), pour un prix de 43 €. Son profil rond impose une pression de gonflage à 8 bars, qui ne nuit pas au confort, ni à la résistance à la crevaison. La possibilité d’adopter des flancs noirs, blancs, rouges ou bleus, saura ravir les esthètes les plus exigeants.

Les +: Adhérence – Rendement – Performance – Confort – Résistance à la crevaison – Poids – Prix – Coloris.

Les -: Pas disponible en 650, ni en 700x32.


5. Pneu vélo route Pirelli PZero Velo

Présentée en juin 2018, la gamme de pneus route Pirelli PZero est composé de trois modèles répondant à tous les besoins des cyclistes sportifs. Les PZero Velo sont, sans aucun doute, les plus polyvalents de la série. S’ils n’adoptent pas l’appellation “pneus 4 saisons”, c’est pourtant ce qu’ils sont, par nature, avec un rendement impressionnant. Pirelli utilise la gomme SmartNet Silica, qui, comme son nom l’indique, met la silice au cœur de son mélange. Force est de constater que le compromis entre résistance au roulement, adhérence et longévité s’avère optimal, notamment par grand froid et par forte pluie. Malgré la présence, sur la chape, de discrets éclairs, le grip est de qualité… La carcasse de 127 TPI résiste bien à la crevaison et préserve un excellent confort. Disponibles, seulement en version 700x23 et 700x25 au prix de 43 €, ces pneus revendiquent 190 g (pesés 193 g) ce qui les place largement en tête de notre sélection. S’ils sauront satisfaire les cyclistes les plus exigeants, sur la durée et dans les conditions les plus extrêmes, il importe de préciser qu’ils offrent le meilleur d’eux-mêmes lorsque la pression de gonflage est inférieure à 7 bars.

Les +: Rapport qualité/prix – Performance – Rendement – Poids – Confort – Résistance à la crevaison.

Les -: Seulement disponible en 700x23 et 700x25.



Les pneus de notre sélection se montrent tous excellents. Aptes à évoluer dans toutes les conditions, y compris les plus extrêmes, ils se montrent tous très endurants. Ils ne s’adressent pourtant pas aux mêmes publics. Selon ce que vous attendrez de votre pneu vélo route 4 saisons, vous choisirez un modèle différent :

- pour la meilleure résistance à la crevaison : le pneu vélo Vittoria Corsa Control Graphène 2.0 ;

- pour le meilleur compromis, confort / adhérence / rendement / résistance à la crevaison / poids / prix : cela sera le pneu Continental Grand Prix 5000 ;

- pour le rendement : le Hutchinson Fusion 5 Performance Eleven Storm Kevlar Protech ;

- pour la facilité de montage : le pneu vélo route Michelin Power Endurance ;

- et pour la légèreté : le pneu Pirelli PZero Velo.

En conclusion, un pneu 4 saison est bon partout mais n’excelle pas dans un domaine particulier. On vous conseille également de permuter vos pneus tous les 1500kms pour augmenter leur durée de vie.




2 commentaires

#1  - jean paul Zemb a dit :

Bonjour,je pensais que le pneu 4 saisons était:le 4s pour PIRELLI et le all season pour hutchinson et que le performance et le vélo étaient plutôt des pneus cyclo sportifs comme leur appéllation laisse penser.J'ai sans doute tort.Je roule avec des 4s et des allseasons sur mes 2 paires de roues carbone MAKADAMM 38 et 50,dois réserver ces pneus à la mauvaise saison ou puis je les garder toutel'année.Jevous remerciede votre aide;plus on lit et plus on doute.

Répondre
#2  - Sylvain a dit :

Bonjour
Vous pouvez parfaitement rouler toute l'année avec vos pneus 4S et les Allseason. Ce sont des pneus qui offrent une excellente protection surtout en hiver. On peut accumuler les kilomètres sereinement mais en été on va préférer des Pirelli PZero velo ou des Hutchinson Performance car le rendement est supérieur et le risque de crevaison moindre sur cette période. De plus avec la bonne pression (on diminue sous la pluie par exemple) un Hutchinson Performance est très correct en accroche. Notre conseil : une paire de pneus pour l'hiver et une autre dès que les beaux jours arrivent.
Cordialement

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot djqljq ?