Quelle est la bonne pression d'un pneu VTT ?


Déterminer la pression adaptée pour pratiquer le VTT n’est pas une chose facile. S’il n’existe pas une seule bonne réponse, les bonnes formules prennent en compte de nombreux paramètres et se testent sur le terrain. On vous explique tout ça pour un gonflage optimum de vos pneus VTT.

1. Les paramètres qui impactent la pression d’un pneu VTT

Déterminer la bonne pression d’un pneu VTT n’est pas une opération anodine. Le gonflage d’un pneumatique détermine notamment l’adhérence, le rendement et le confort.

Malgré tout, il n’existe pas une formule magique qui s’applique à toutes les situations. Ainsi, gonfler un pneu VTT à la bonne pression est une habile combinaison entre l’application de quelques règles, la prise en compte de plusieurs facteurs et les sensations.

De nombreux facteurs ont donc une influence sur le choix de pression. Voici une liste non exhaustive de paramètres à prendre en compte pour gonfler son pneu à la bonne pression.

1.1 Le type de pneumatiques

3 types de pneus différents équipent les roues des VTT. Les pneus Tubetype sont équipés de chambres à air. Les pneus Tubeless sont des pneus sans chambre à air avec ou sans liquide préventif. Enfin, les pneus Tubeless Ready ont les caractéristiques des Tubeless avec la présence du liquide préventif mais un poids plus faible.

Les pneus Tubeless et Tubeless Ready sont des pneumatiques qui conservent une bonne adhérence même avec une plus faible pression. On gonfle traditionnellement ces pneus beaucoup moins que les pneus Tubetype.

1.2 Les valeurs théoriques du fabricant

Les valeurs théoriques sont fournies par les constructeurs de pneumatiques. La pression maximale et la pression recommandée sont généralement indiquées sur le flanc du pneu.

Il paraît évident que la pression maximale supportée par un pneumatique ne doit pas être dépassée. Pour ce qui concerne la pression recommandée, elle varie en fonction des nombreuses variables.

1.3 Le poids du pilote ou de l’ensemble vélo/pilote

Le poids du pilote ou de l’ensemble vélo/pilote conditionne la pression d’un pneu. Plus cet ensemble est élevé, plus on augmente le nombre de bars nécessaires.

A l’inverse un VTTiste plus léger ou un ensemble vélo/pilote moins lourd entraînent une pression plus faible.

1.4 La section du pneu

La largeur d’un pneu influence la surface de contact avec le sol. Plus le pneumatique est large, plus la zone de contact est grande.

Cette surface de contact conditionne notamment l’adhérence et la motricité. A mesure que la section du pneu augmente, on diminue la pression.

1.5 Les roues avant ou arrière

La pression des pneus n’est pas la même dans la roue avant et la roue arrière. Ainsi, on ajoute généralement 0,1 bar de plus dans le pneu qui équipe la roue arrière par rapport à celui de la roue avant.

1.6 Le type d’utilisation

Le type de pratique conditionne également la pression nécessaire dans un pneumatique.

Les contraintes exercées sur les pneus varient fortement entre le Cross Country, la Descente, l’Enduro ou encore le All-Mountain.

1.7 Le type de terrain

La pression d’un pneumatique varie également en fonction du type de terrain. Sur un terrain roulant et dénué d’obstacles, on adopte une pression plus élevée.

A l’inverse, plus le terrain est accidenté et cassant, moins on gonfle le pneu.

1.8 Les conditions météorologiques

Les conditions météos impactent, entre autres, la dureté du sol. Ceci influence la pratique du vélo tout terrain et la pression adéquate. En période de sécheresse, le terrain est généralement plus sec, on gonfle alors plus le pneumatique.

A l’inverse, sur terrain gras ou boueux, une trop grande pression de pneu réduit fortement la motricité et l’adhérence. On gonfle donc moins le pneu dans ce type de conditions.

2. Comment mesurer la pression d’un pneu ?

2.1 Le manomètre, l’accessoire de mesure de la pression d’un pneu

Pour mesurer la pression d’un pneu, un manomètre suffit. Cet accessoire équipe la plupart des pompes vélo. Il peut être mécanique ou numérique pour plus de précision.

La précision du contrôleur de pression est importante. En effet, la pression nécessaire dans un pneu VTT est plus faible que sur la route. Les écarts ont donc une incidence plus importante. Ainsi, il convient de porter son choix sur une pompe basse pression précise.

Le manomètre affiche la pression du pneu en bar ou en PSI (Pound-Force per square Inch), l’unité de mesure anglo-saxonne. Une pression d’1 bar équivaut à environ 14,5 PSI.

2.2 Le contrôle de la pression d’un pneu vélo

Pour contrôler la pression d’un pneu vélo, on dévisse le bouchon de valve et on positionne le manomètre ou l’embout de la pompe sur la valve.

S’il s’agit d’un contrôleur de pression mécanique, il faut observer où se situe l’aiguille pour connaître la pression contenue dans le pneu.

S’il est numérique, pour savoir à quelle pression le pneu est gonflé, il suffit de lire les chiffres affichés sur le cadran du manomètre.

3. Peut-on surgonfler ou sous gonfler un pneu VTT ?

Trouver la bonne pression d’un pneu VTT s’avère parfois plus complexe qu’on ne le pense. Mais quels sont les risques si on gonfle trop ou trop peu le pneumatique ?

3.1 Le sous-gonflage d’un pneu

Rouler avec un pneu VTT sous-gonflé présente plusieurs inconvénients. D’abord, le pneu sous-gonflé entraîne une plus grande résistance. On observe ainsi plus de frottements et un ralentissement sur les portions roulantes.

Par ailleurs, si la pression est insuffisance, l’usure du pneumatique sera plus rapide. Il faudra donc le remplacer prématurément.

Enfin, le risque de crevaison par pincement est plus fréquent sur les pneus Tubetype. Quand le pneu n’est pas à la bonne pression, la jante vient pincer la chambre à air la perce de part et d’autre.

3.2 Le sur-gonflage d’un pneu

A l’inverse, pédaler avec un pneu surgonflé présente plusieurs désavantages. D’abord, le confort de pilotage est réduit par une pression trop élevée. En effet, l’amorti est moins bon dans les franchissements d’obstacles, sur les terrains cassants ou accidentés ou lors des sauts.

De même, une pression plus importante implique une zone de contact plus faible avec le sol. Sur les terrains humides, boueux ou sablonneux, cette surface plus faible réduit l’adhérence et peut entraîner la chute.

4. Comment bien gonfler son pneu VTT ?

Pour bien gonfler son pneu VTT, on prend en compte plusieurs éléments.

Pour trouver la bonne pression d’un pneu VTT, 3 phases successives sont importantes : l’utilisation de valeurs théoriques, l’adaptation aux différents paramètres et l’ajustement de la pression en fonction des sensations.

4.1 L’utilisation de valeurs de gonflage théoriques

La première étape qui permet de déterminer la bonne pression d’un pneu VTT consiste à partir de valeurs de gonflage théorique. La plupart des constructeurs proposent des tableaux de gonflage théoriques.

Ainsi, le tableau suivant proposé par Michelin met en relation le poids du pilote et des plages de pression de gonflage théoriques minimales, maximales et moyennes.

VTT (en bar) :

VTT (en PSI) :

Enduro :

Les 3 tableaux ci-dessus sont issus du site de Michelin.

4.2 Ajuster la pression en fonction de l’utilisation prévue

A partir de la pression moyenne recommandée par le fabricant du pneu, on ajuste la quantité d’air dans le pneu en prenant en compte les différents paramètres.

En fonction de ces variables passées en revue précédemment, on augmente ou on baisse légèrement la pression préconisée. Pour autant, il convient de rester dans la plage de valeurs située entre les pressions minimale et maximale.

Par exemple, sur un terrain très roulant et peu accidenté, on gonfle légèrement plus le pneu que la valeur théorique. A l’inverse, sur un terrain gras voire boueux, on gonfle moins que la norme hypothétique.

Il est temps à présent de dévisser le bouchon de valve et d’actionner la pompe. Qu’il s’agisse d’une pompe à pied ou d’une pompe à main, on contrôle la pression indiquée par le manomètre au fur et à mesure du gonflage. On actionne alors la pompe jusqu’à obtenir la pression souhaitée.

4.3 Ajuster la pression en fonction des sensations sur le terrain

La théorie et la pratique diffèrent parfois, aussi il est toujours bon de valider ces valeurs théoriques par un test terrain. Au début de la sortie, on prête attention au comportement de son vélo. Le cas échéant, on ajuste la pression pour améliorer rendement et adhérence.

Ainsi, trouver la bonne pression de son pneu VTT prend en compte les sensations et le retour terrain. En ce sens, procéder par essais-erreurs permet également d’affiner les réglages au fil du temps.

Vous l’aurez compris, déterminer la pression idéale d’un pneu VTT n’offre pas une seule réponse, mais bien de multiples possibilités. Fort de ces quelques conseils, vous pouvez à présent choisir la bonne pression et profiter de sorties en toute sécurité.


Pompe à pied vélo Topeak Joe Blow Max HP
Pompe à pied vélo Topeak Joe Blow Max HP
(10)
Pompe à main vélo Lezyne Pocket Drive
Pompe à main vélo Lezyne Pocket Drive
(5)
Pompe à main vélo route Lezyne Tech Drive HP
Pompe à main vélo route Lezyne Tech Drive HP
(5)
Pompe à main vélo Topeak Pocket Rocket
Pompe à main vélo Topeak Pocket Rocket
(5)
Pompe à main vélo BBB BMP-54
Pompe à main vélo BBB BMP-54
(4)
Pompe à main VTT Lezyne Tech Drive HV
Pompe à main VTT Lezyne Tech Drive HV
(4)
Pompe à main vélo Zéfal Air Profil Micro 7 bars Noir
Pompe à main vélo Zéfal Air Profil Micro 7 bars Noir
(4)
Pompe à pied vélo Lezyne Classic Floor Drive mano 3.5 pouces
Pompe à pied vélo Lezyne Classic Floor Drive mano 3.5 pouces
(3)
Pompe à main Massi CM 07 Double Valve Télescopique
Pompe à main Massi CM 07 Double Valve Télescopique
(2)
Pompe à pied vélo route Lezyne Micro Floor Drive HPG
Pompe à pied vélo route Lezyne Micro Floor Drive HPG
(2)
Pompe à main vélo BBB BMP-51M
Pompe à main vélo BBB BMP-51M
(1)
Pompe à pied vélo route Lezyne Micro Floor Drive HP
Pompe à pied vélo route Lezyne Micro Floor Drive HP
(1)
Pompe à main vélo Topeak Racerocket 2021
Pompe à main vélo Topeak Racerocket 2021
(1)
Pompe à main VTT Lezyne Alloy Drive HV
Pompe à main VTT Lezyne Alloy Drive HV
(1)
Pompe à pied vélo Zéfal Profil Max FP20 Argent
Pompe à pied vélo Zéfal Profil Max FP20 Argent
(1)
Pompe à main vélo Topeak Peakini II
Pompe à main vélo Topeak Peakini II
(1)



> Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot gjab ?