Comment choisir son home trainer ?


Dans le choix d'un home trainer, outre le budget, plusieurs paramètres entrent en compte, dont le type de pratiques privilégiées, la puissance requise, son niveau cycliste personnel ou les différentes options et fonctionnalités offertes par le matériel lui-même.

  1. Puissance de freinage
  2. Type de freinage
    1. Freinage mécanique
    2. Freinage à air
    3. Freinage hydraulique
    4. Freinage magnétique ou électromagnétique
  3. Type de transmission
    1. Rouleau métallique
    2. Rouleau en plastique
    3. Rouleau à gel
    4. Transmission directe
  4. Fonctionnalités
    1. Réglage de la résistance sur cintre
    2. Compatibilité avec les vélos
    3. Applications des fabricants
    4. Home trainer connecté
    5. Nouvelles applications communautaires
  5. Accessoires home trainer
    1. Accessoires de confort
    2. Accessoires de réalité
  6. Marques de home trainer
    1. Home trainer Elite
    2. Home trainer Tacx
    3. Home trainer Wahoo
  7. Tendances
    1. Vélos intégrés
    2. Tapis d'entraînement

Par vocation, le home trainer doit permettre à tout cycliste de s’entraîner en intérieur, avec son propre vélo (qu’il s’agisse d’un vélo de route, d’un vélo de piste, d’un gravel ou d’un VTT), voire avec un vélo stationnaire, une machine permettant le report exact de ses côtes et l’utilisation des mêmes pédales, de la même selle et du même ensemble cintre / potence. Le Wahoo KICKR Bike, par exemple

Grâce à ce dispositif, il est possible d’effectuer des séances d’entraînement sans être impacté par les conditions climatiques. Evidemment, il peut s’agir de maintenir sa forme ou de compléter ses sorties en extérieur. Quoi qu’il en soit, un certain nombre de critères doivent être pris en compte au moment de choisir un home trainer, afin d’optimiser au mieux ses séances d’entraînement.

1. La puissance de freinage du home trainer

La puissance de freinage se traduit par la résistance que le home trainer est capable de fournir, eu égard à la fréquence de pédalage et à la force développée par le cycliste. Cette puissance doit primer, au moment de choisir son matériel, car il s’agir de ne pas être limité dans sa progression, par les capacités technique et technologiques de son home trainer. Or cette résistance est très variable. Sur certains modèles elle dépasse les 2 000 W, pour des simulations de pentes pouvant aller jusqu’à 25% !



Home trainer mécanique


Or tout le monde n’a pas besoin de telles capacités. Un entraînement occasionnel destiné au maintien en forme se satisfera d’une puissance de 600 W, tandis que pour la randonnée sportive et la longue distance, une puissance de 1 000 à 1500 W ne sera pas de trop. Les cyclosportifs et les compétiteurs, qui bien souvent se croisent, auront besoin d’une résistance supérieure à 1 500 W, histoire d’optimiser le travail fractionné et / ou les sorties sur des plates-formes de cyclisme virtuel. À titre d’exemple, le home trainer Tacx Neo Smart affiche une résistance au pédalage de 2 200 W. Mais tous les fabricants (Tacx, Elite, Wahoo…) proposent des gammes composées de modèles adaptés à chaque niveau.



Home trainer à rouleaux


Une attention toute particulière devra être portée aux accessoires. En effet, ce sont eux qui permettront d’optimiser l’agrément d’utilisation de l’appareil. Citons les tapis de sols et les articles de protection du cadre. Ces derniers sont, sinon indispensables, au moins très utile, la sueur étant très abrasive.

2. Le type de freinage du home trainer

La résistance au pédalage fournie par le home trainer peut résulter de différents dispositifs. Il peut s'agir d'un système de freinage mécanique, hydraulique ou magnétique. 

2.1 Le freinage mécanique

Ce type de freinage est présent sur les rouleaux d'échauffement et d'entraînement. Il s'agit du système le plus basique sur lequel la résistance est effectuée par une courroie actionnant un rouleau de freinage. La résistance offerte par ce système s'avère très minime. Sur certains modèles, elle peut être ajustée, par l'intermédiaire de différents niveaux de puissance. Ce type de freinage concerne l'échauffement du cycliste, mais aussi des séances d'entraînement, occasionnelles.

2.2 Le freinage à air

De moins en moins courant le système de freinage à air se trouve essentiellement sur les cycletrainers. La rotation de la roue montée avec un pneu (de préférence spécifique au home-trainer) actionne un dispositif doté de pales, ce qui génère la résistance au pédalage. Dans ce sens, plus le pédalage sera rapide, plus puissante sera la résistance. Malgré tout le système se montre assez limité. Par ailleurs, ce type de home-trainer se révèle extrêmement bruyant.

2.3 Le freinage hydraulique

Ce type de freinage se trouve sur les cycletrainers d'entrée et de milieu de gamme. Le système hydraulique génère de la résistance au pédalage grâce à un dispositif à pales logé dans un bain d'huile. La résistance se révèle assez conséquente (environ 800 Watts). Elle convient aussi bien à l'entraînement occasionnel qu'au cyclo-sport. Côté bruit, les appareils dotés de cette technologie se montrent bien moins impactants que les modèles à air, mais la surchauffe générée par le bain d'huile peut provoquer une usure prématurée des pneumatiques et de la roue. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est conseillé d'utiliser un pneu spécifique, par exemple, le pneu pour home trainer Tacx (700 x 23c), proposé à moins de 40 €.

2.4 Le freinage magnétique ou électromagnétique

Les technologies de freinage magnétiques ou électromagnétiques sont probablement les plus performantes du marché. On les trouve sur une grande variété de home trainer, qu'il s'agisse des cycletrainers ou des home trainer connectés. Beaucoup moins bruyant que les autres modes de freinage, le système offre une résistance considérable, qui peut dépasser les 2 000 W. Le freinage par champ magnétique est constitué d'un disque métallique placé dans le champ d'un aimant, lequel fournit la résistance à la rotation. Le freinage électromagnétique, quant à lui, est composé d'un volant magnétique. Les home trainer électromagnétiques peuvent offrir jusqu'à 10 niveaux de résistance. Ils conviennent à la plupart des utilisateurs, à commencer par les plus exigeants.

3. Le type de transmission du home trainer

Le rouleau du home trainer entrainé par la roue arrière est, selon les modèles, en métal, en plastique ou en gel. Suivant le matériau utilisé l'expérience d'entraînement n'est pas la même. En tout état de cause, l'utilisation d'un pneu spécialement conçu pour le home trainer est fortement recommandée afin de réduire l'usure de la gomme. Un pneu classique, soumis à un important frottement, doit supporter des températures très élevées. Il s'use donc extrêmement rapidement. Désormais, on trouve de plus en plus de modèles à entrainement direct, sur lesquels la roue arrière fait place à une cassette et à un axe de serrage. Plus besoin de roue arrière.

3.1 Le rouleau métallique

Le rouleau métallique offre une bonne adhérence tout en permettant de réduire la surchauffe du pneu. Cependant, il se révèle plus bruyant, notamment avec une haute fréquence de pédalage.

3.2 Le rouleau en plastique

Le rouleau en plastique se montre beaucoup plus silencieux que le rouleau métallique. Cependant il est bien plus enclin à la surchauffe. L'usure du pneu s'en trouve considérablement augmentée.

3.3 Le rouleau à gel

Le rouleau à gel constitue probablement la meilleure solution, eu égard à l'adhérence et à la durabilité du pneu. De plus, le gel absorbe bien mieux le bruit généré par la friction avec le pneu.

3.4 La transmission directe

La transmission directe tend à se généraliser. Incontournable sur les appareils haut de gamme, elle est désormais omniprésente sur les modèles de moyenne gamme. Plus besoin de roue arrière. Le vélo se fixe directement sur le home trainer. Cette technologie minimise les pertes d'énergie, offrant des sensations proches de celles du cyclisme en réel. Conçues, à la base, pour des vélos à freinage sur jante, ces machines peuvent être utilisées avec des vélos à freinage par disque. Un simple adaptateur suffit. Il est souvent fourni avec le machine, au moment de l'achat. Par exemple, le Wahoo KICKER 2020 v5 est vendu avec des axes traversant C et D 12x142 et 12x148.

4. Les fonctionnalités du home trainer

Hormis les capacités du matériel, ses fonctionnalités méritent une attention particulière pour s'assurer qu'ils correspondent aux besoins du cycliste. En effet, tous les home trainer du marché n'affichent pas le même niveau technologique. Les modèles basiques ne proposent que certaines possibilités de réglage. Les modèles les plus hi-tech sont capables de simuler un parcours, avec ou sans connexion sur une plate-forme d'entraînement virtuel (Bkool, FulGaz, Kinomap, Rouvy, Tacx, The Sufferfest ou Zwift).

4.1 Le réglage de la résistance sur cintre

Le réglage de la puissance de freinage au niveau du cintre du vélo permet au cycliste de bénéficier d'une meilleure expérience d'entraînement. Il offre la possibilité d'accroitre ou de diminuer la résistance fournie, sans s'arrêter de pédaler. Chez la plupart des fabricants, cette fonctionnalité est disponible dès l'entrée de gamme. La communication avec le home trainer peut se faire grâce à une commande filaire ou sans-fil.

4.2 La compatibilité avec les vélos

Sur les home trainer à frottement, il convient de vérifier que l'appareil accepte le format des roues du vélo. Généralement, les roues de 700 (route), 29'' et 27,5''(VTT) conviennent parfaitement. Ce n'est pas nécessairement le cas des roues de 650 et 26''. Sur les home trainer à transmission directe, la question ne se pose pas, puisque la roue arrière doit être retirée. En revanche, il importe de vérifier la compatibilité de la cassette et du corps de cassette qui équipent le home trainer. Généralement, il s'agit de Shimano / SRAM 11V. Enfin, quel que soit le type de home trainer, il faut de vérifier les axes de roues. Tous les modèles sont prévus pour le standards 100 / 130 / 135 mm et / ou pour les axes inférieurs à 142. Avec le freinage à disques et les axes traversant, un adaptateur pour axe 142 / 145 / 150 peut être nécessaire. Il est souvent fourni.

4.3 Les applications des fabricants

Afin d’optimiser les séances d’entraînement, la plupart des fabricants de home trainer (Elite, Tacx, Wahoo, Zycle…) ont développé une application propre, qui proposent de nombreux fonctionnalités (parcours réels, itinéraires GPS, plans d’entraînement, analyse des données, partages...), plus ou moins en adéquation avec les besoins et les objectifs de chaque utilisateur. Sur la base d’un FTP chaque application permet, au minimum de consulter puis d’analyser les données relatives à la vitesse, à la durée, à la distance, à la cadence de pédalage, à la fréquence cardiaque, voire à la puissance. Cela passe par un smartphone (I-phone ou Android), une tablette ou un ordinateur (Windows ou Mac) relié au home trainer par Bluetooth ou ANT+. Chaque fabricant développe son environnement propre, souvent réservé aux possesseurs de home trainer de sa marque. Évidemment, un modèle connecté rendra l’expérience à la fois plus simple, plus ludique et plus complète.

4.4 Les home trainer connectés

Les simples rouleaux permettent juste de tourner les jambes. Les cycletrainers permettent, de régler manuellement les différents niveaux de résistance. Il est ainsi possible d’établir un plan d’entraînement à respecter à la lettre, avec du fractionné, en force ou en vélocité. Mais à moins de disposer d’un GPS et de capteurs périphériques synchronisées en Bluetooth ou ANT+, il est difficile d’aller plus loin. Les home trainers connectés, souvent à transmission directe, s’adressent à ceux qui enchaînent les séances d’entraînement destinées à augmenter leurs performances. Ils permettent de pousser l’expérience encore plus loin, en optimisant l’analyse des données de l’effort. En outre, ils offrent la possibilité d’intégrer un environnement enrichi, permettant d’évoluer en groupe, éventuellement avec l’intervention d’un coach. Des images, souvent 3D, permettant de simuler un parcours réel ou imaginaire. La résistance au pédalage s’adapte à la topographie, tandis que certains accessoires peuvent rendre la séance encore plus réaliste. C’est le cas du simulateur de pente (l’avant du vélo est soulevé) ou des ventilateurs.

4.5 Les nouvelles applications communautaires

Les home trainers connectés donnent accès aux différentes plates-formes de cyclisme virtuel qui ont pour nom Zwift ou Kinomap, mais aussi Bkool, FulGaz, Rouvy, Tacx ou The Sufferfest, par exemple. Sous forme d’abonnement, ces logiciels en ligne permettent de rejoindre une communauté cycliste dont les membres viennent des tous les horizons de la planète, pour pédaler sur des parcours virtuels, dans un environnement 3D. Quelle que soit l’heure de connexion, quel que soit le parcours choisi, le cycliste n’est jamais seul. Tous les niveaux sont représentés. Parfois, il y a des pros, voire des équipes de pros. Course ou entraînement, virée virtuelle organisée, les possibilités sont nombreuses. Les séances de home trainer prennent ainsi une tournure bien plus ludique, tout en permettant de rouler en groupe et de profiter de l’aspiration d’un peloton. L’utilisation d’un smartphone, d’une tablette ou, mieux, d’un ordinateur est obligatoire, pour visionner les images du parcours et l’évolution du peloton. Des attaques et des échappées virtuelles sont possibles.

5. Les accessoires pour home trainer

En complément des home trainers proprement dits, les fabricants proposent un certain nombre d'accessoires qui permettent d'améliorer l'agrément d'utilisation, lors d'une séance. D'autres cherchent à optimiser le réalisme, en complément d'une plate-forme de cyclisme virtuel. Il s'agit alors de placer le cycliste dans un environnement restituant au mieux les conditions d'une sortie réelle.

5.1 Les accessoires de confort

Les principaux ennemis du cycliste sur home trainer sont la chaleur et le bruit. Le confort s'en trouve altéré tandis que l'usure du matériel peut être accélérée. Il est conseillé d'utiliser un tapis de sol, étanche, sur lequel vient se poser l'ensemble home trainer / vélo. Le sol est alors préservé de l'abrasion liée à la sueur. 


Il peut d'ailleurs être associé avec une toile anti-transpiration, parfois dotée d'une pochette téléphone. Cette toile se tend, à l'aide d'élastiques plats, entre la selle et le cintre. Ainsi, le cadre est lui aussi protégé de la sueur. À l'avant, un support de roue (souvent optionnel) permet de poser le vélo horizontalement. Il évite au cycliste de se sentir constamment en faux plat descendant. Avec un cyclotrainer, il est préconisé d'utiliser un pneu spécifique, spécialement conçu pour résister à l'échauffement du rouleau et à l'usure accélérée qui en découle. Le bruit sera limité. Enfin, un axe spécial, 100% compatible avec le serrage du home trainer, peut sécuriser la fixation de la roue arrière, tout en améliorant la stabilité du vélo.

5.2 Les accessoires de réalité

Lorsque le cycliste utilise son home trainer en association avec une plate-forme de cyclisme virtuel, il peut légitimement rechercher une expérience réaliste, au plus près d'une sortie réelle. Les fabricants de matériel, se sont tous attachés à répondre à cette demande. Cela commence par le simulateur de pente. Conçu pour les modèles connectés, à transmission directe, il se fixe sur l'axe de la fourche, en remplacement de la roue avant. Le vélo peut alors se lever de la proue, de manière à reproduire le dénivelé positif d'un circuit. 


Ensuite, pour aller plus loin, il existe des ventilateurs qui simulent le vent de face tout en séchant la sueur et des supports, qui permettent de poser smartphone, tablette et / ou ordinateur. Ainsi, l'écran se trouve devant soit, à juste hauteur. Parfois, cet ensemble est composé de modules compatibles entre eux. Enfin des pieds de home trainer “suspendus” ajustables et personnalisables permettent un mouvement latéral de 5° environ. Plus efficace, un rocker-plate autorise les montées en danseuse tout en reproduisant les inégalités de la route.

6. Les meilleures marques de home trainer

Le marché du home trainer, en particulier depuis le début de la crise sanitaire COVID-19, se révèle extrêmement concurrentiel. L'arrivée et le développement exponentiel des plates-formes de cyclisme virtuel a réorienté le matériel, haute et moyenne gamme, vers plus de connectivité et donc plus d'électronique. Quelques acteurs historiques (Elite, Tacx ou Wahoo) ont su s'adapter ou provoquer cette évolution, en baissant les prix, en offrant des produits très intégrés tout en continuant à proposer du matériel plus basique.

6.1 Home trainer Elite

Créé en 1979 à Fontanavia, à quelques encablures au nord de Padoue, le manufacturier italien Elite propose une gamme complète de home trainers. Du simple rouleau au smart-trainer hyper connecté à transmission directe, en passant par les rouleaux interactifs ou les cyclotrainers, en plus de 40 ans d'activité, la marque transalpine s'est faite une réputation de fiabilité et d'innovation qui n'est pas usurpée. 


En tête d'affiche, son Direto XR T constitue probablement le plus réaliste des modèles actuellement disponibles sur le marché. Apte à simuler des pentes à 24% (plus raides que celles du fameux Angliru), il revendique une précision de 1,5%, tout en permettant l'analyse du coup de pédale, à l'aide du logiciel maison, Elite. À un peu moins de 810 € c'est l'un des home trainers les plus intéressants et les plus fiables du marché.

6.2 Home trainer Tacx

Fondé en 1957 du côté de Wassenaar, à quelques kilomètres au nord de La Haye, le néerlandais Tacx est aujourd'hui le leader mondial du home trainer. C'est également l'un des plus innovants. Racheté en février 2019 par l'américain Garmin, spécialiste du GPS, le manufacturier batave propose désormais des produits de plus en plus intégrés à un environnement connecté. 


La juste réputation de fiabilité des produits Tacx n'en a pas été affectée. Les rouleaux basiques, qui ont fait la renommée de la marque ont été modernisés. Ils figurent au catalogue de même que le pneu spécifique home trainer ou le Boost, l'un des plus efficaces cyclotrainers du marché. En tête d'affiche, le Neo 2T Smart permet de simuler des pentes à 25%, pour une précision affichée de 1%. À un peu moins de 1 300 €, il s'intègre parfaitement dans l'écosystème Garmin. Mais chez Tacx, l'avenir, c'est le Neo Bike Smart, un vélo intégré.

6.3 Home trainer Wahoo

Dernier venu sur le marché du home trainer, l'américain Wahoo a commencé son activité en 2010, à Atlanta. La marque a révolutionné la mesure de l'effort des sportifs, autour du smartphone (i-phone ou Android), utilisé comme unité centrale du pilotage, et de l'exploitation des données partagées en Bluetooth. L'environnement Wahoo est donc globalisé, grâce aux applications maison, mais aussi grâce aux GPS et aux capteurs proposés par ailleurs. 


La marque géorgienne est également l'une des premières à avoir proposé des home trainers à transmission directe, mais aussi des accessoires connectés tels que le simulateur de pente ou le ventilateur. Le modèle phare, le KICKR Smart Trainer, proposé à 1 200 € permet de simuler des pentes à 20%, avec une précision de 1%. Il permet également une inclinaison latérale de 5%. Un seul cyclotrainer, le KICKR Snap figure au catalogue et il n'y a aucun rouleau. Le fabricant a en effet préféré s'orienter vers plus d'intégration, avec le KICKR Bike, un vélo intégré, qui ressemble en tous points à un simulateur de sorties.

7. Les tendances des home trainer

Le développement exponentiel des plates-formes de cyclisme virtuel, associé à une connectivité de plus en plus totale du matériel a poussé les fabricants de home trainer à trouver de nouvelles solutions pour proposer, en indoor, des expériences proches des sorties cyclistes réelles. Pour ce faire, deux voies ont été explorées. D'un côté, il y a les vélos intégrés. De l'autre côté, il y a les tapis roulants d'entraînement. Dans les deux cas, les séances deviennent ludiques, tandis que les données de l'effort continuent à être exploitées avec précision.

7.1 Les vélos intégrés

Désormais, le home trainer classique, où l'on vient poser son vélo sur une machine connecté laisse place à du matériel spécifique. Restituer sa position et utiliser des accessoires similaires à ceux qui sont monté sur le vélo habituel (pédales, manivelles à la bonne longueur, selle, cintre ou manettes) est un jeu d'enfant. L'ensemble, bardé d'électronique et d'accessoires en tous genres (support pour téléphone, tablette ou ordinateur, capteurs ou simulateur de pente) permet de “rouler immobile” presque comme en plein air. 


Une nouvelle fois, c'est l'Américain Wahoo qui a montré la voie, avec le KICKR Bike, mais des challengers tels que Tacx, avec le Neo Bike Smart ou Stages Cycling, avec le StagesBike, lui ont pris la roue. L'avantage ? Pour environ 3 000 € (voire un peu plus) le cycliste qui s'entraîne régulièrement sur home trainer bénéficie d'un matériel complet, parfaitement inséré dans un environnement connecté et mieux sécurisé. Il limite l'usure de son vélo et peut se passer des accessoires de réalités pour obtenir une simulation de haut niveau. Il n'y a plus à se poser la question de la compatibilité.

7.2 Les tapis d'entraînement

Pour une fois, ce n'est pas Wahoo qui est à la pointe de l'innovation ! C'est le leader du home trainer, Tacx, qui est à la manœuvre, avec son Magnum, un modèle basé sur le principe du tapis roulant. Présenté à l'Eurobike 2016, il convient aussi bien au running qu'au cyclisme. Il s'agit donc d'utiliser son vélo habituel. 


La surface de contact a été pensée pour détecter le changement de rythme, afin de proposer une grande fluidité dans l'effort. Une vitesse jusqu'à 30 km/h et une pente jusqu'à 15% peuvent être simulées. En revanche, il n'y a pas de limitation de puissance. Aussi, lorsque la vitesse augmente, le tapis s'incline. Doté d'un écran de 32'' (81 cm), le Magnum peut être utilisé avec une plate-forme de cyclisme virtuel. Hélas, il ne dispose pas de ventilateur. Or, cette machine est encombrante (223 x 103 cm), lourde (150 kg) et son prix est élevé (7 000 €).

En dehors des contraintes budgétaires, le choix d'un home trainer est conditionné par les besoins, les objectifs et les envies de chaque cycliste. Le niveau et la fréquence d'entraînement entrent également en compte. Les cyclistes qui n'utilisent le home trainer que de manière occasionnelle se satisferont d'un cycletrainer développant une puissance de freinage inférieur à 700 W ou 650 W, pour un budget relativement limité qui ne dépassera pas les 400 € ou 500 €. 

Lorsque la fréquence d'utilisation augmente et la recherche de la performance se fait généralement plus importante, il importe de monter en gamme. La puissance de freinage doit se montrer plus importante. La technologie magnétique ou électromagnétique s'impose alors et le prix à payer augmente. Il peut atteindre 700 € ou 800 €. 

Mais quel que soit le niveau et les objectifs, lorsque le budget l'autorise (il faut souvent dépasser les 1 000 €), ce sont les modèles à transmission directe qui devront être privilégiés. Simple d'utilisation, ils limitent l'usure de la cassette et de la chaine tout en se montrant moins bruyants. Souvent connectés, ils permettent d'optimiser les données de l'effort, par une immersion en image sur des parcours 3D, via une plate-forme de cyclisme virtuel, aux accents communautaires. Ils peuvent également être enrichis d'accessoires capables d'augmenter le réalisme de l'expérience home trainer, comme le simulateur de pente ou le ventilateur. La voie est ouverte aux vélos stationnaires à 3 500 €.


Home trainer vélo Elite Novo Force
Home trainer vélo Elite Novo Force
(18)
Home trainer connecté Wahoo Kickr Core compatible Climb
Home trainer connecté Wahoo Kickr Core compatible Climb
(16)
Home Trainer vélo Zycle Smart Zpro
Home Trainer vélo Zycle Smart Zpro
(4)
Home Trainer Zycle Smart Bike
Home Trainer Zycle Smart Bike
(3)
Home trainer vélo rouleaux Elite Arion
Home trainer vélo rouleaux Elite Arion
(3)
Home-trainer vélo Wahoo Fitness Kickr bike connecté
Home-trainer vélo Wahoo Fitness Kickr bike connecté
(2)
Home Trainer Wahoo Kickr Snap Smart Trainer compatible Climb
Home Trainer Wahoo Kickr Snap Smart Trainer compatible Climb
(2)
Home trainer Elite Tuo
Home trainer Elite Tuo
(2)
Home trainer Saris H3 Direct Drive
Home trainer Saris H3 Direct Drive
(1)
Home Trainer Elite Qubo Power Mag Smart B+
Home Trainer Elite Qubo Power Mag Smart B+
(1)
Home-trainer vélo connecté Stages Cycling SB20 Smart Stagesbike
Home-trainer vélo connecté Stages Cycling SB20 Smart Stagesbike
(1)
Home Trainer Elite Turno Smart
Home Trainer Elite Turno Smart
(16)
Home Trainer Elite Direto XR T
Home Trainer Elite Direto XR T
(4)
Home trainer Elite Suito T
Home trainer Elite Suito T
(3)
Home Trainer Wahoo Kickr Power Trainer V5 AXIS compatible Climb
Home Trainer Wahoo Kickr Power Trainer V5 AXIS compatible Climb
(3)
Home-trainer rouleaux Massi Action Roller
Home-trainer rouleaux Massi Action Roller
(2)



> Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot wxwprk ?