Comment bien choisir un home trainer ?


Comment bien choisir son home trainer ? Plusieurs critères doivent entrer en considération pour faire le bon choix : à commencer par le budget, l’utilisation (loisir, sportif) que l’on souhaite faire du home trainer et sa fréquence d’utilisation, la résistance nécessaire eu égard à notre niveau, la place disponible pour les séances et le rangement, la nécessité de transport ou non, …

Parmi la multitude de home trainer disponibles sur le marché, il en existe 3 grands types selon leur type de fixation : les home trainer rouleaux, ceux à fixation de la roue arrière et ceux à transmission directe. Voici un passage en revue afin que vous puissiez choisir le home trainer le plus adapté à votre besoin.

1. Home Trainer Rouleaux

Malgré sa simplicité, le home trainer à rouleaux est indiqué pour des cyclistes avertis. En effet, il suffit de monter son vélo sur les rouleaux et de rouler ! Un certain sens de l’équilibre est donc nécessaire et la concentration qu’il impose en fait une excellente alternative à la route (il existe toutefois des fixations de la fourche pour les moins aguerris souhaitant utiliser les rouleaux en sécurité). L’évolution de ces modèles basiques permet dorénavant de se mettre en danseuse pour certains. La résistance n’est pas réglable sur ce genre de modèle, et rouler à haute intensité demande une réelle expertise.

Enfin, bien qu’ils demandent une certaine place pour le rangement ou le transport, les Home Trainer Rouleaux sont pliables ou extensibles et d’un poids contenu, facilitant leur manutention.


TACX Galaxia T1100, la référence des home trainer à rouleaux

2. Home trainer à fixation de la roue arrière

Les home trainer à fixation de la roue arrière sont les plus nombreux. On peut en recenser cependant une grande variété : à élastomère, électro-magnétique, fluide, connecté, … D’une centaine d’euros à plus de 400 €, il en existe pour toutes les bourses.

Votre vélo est fixé aux 2 bras du home trainer par la roue arrière. Celle ci est posée sur un rouleau relié au système de freinage du home trainer. La matériau du rouleau est un critère de choix. Les rouleaux métalliques auront la fâcheuse tendance à user prématurément votre pneu. Et si votre pression n’est pas la bonne, il pourrait bien rendre l’âme en quelques minutes : il peut être nécessaire d’utiliser des pneus dédiés voire des pneus spécifiquement conçus pour cette utilisation, qui sont plus résistants et diminuent les bruits d’utilisation. Avec le rouleau élastomère, vous ménagez vos pneus et le niveau sonore. Vous pouvez là encore y ajouter un pneu spécial Home Trainer pour un rendu encore amélioré.

Les Home trainer à fixation de la roue arrière sont généralement pliables pour un transport et un stockage facilité. La conception de leurs bras en assure la stabilité et l’éventuelle liberté de mouvement. Pour un poids encore plus contenu, vous pouvez choisir ceux fabriqués en aluminium.

A noter que la compatibilité du home trainer à fixation de la roue arrière avec votre VTT 29 pouces, vélo enfant ou vélo avec roues axe traversant est à vérifier avant l’achat, chaque modèle ayant sa particularité.

2.1 Résistance à l’air

Le home trainer à ailettes est le plus simple. Il utilise l’air brassé par les ailettes fixées au rouleau pour offrir une résistance qui augmente avec la vitesse de rotation. Plus vous pédalez fort, plus la résistance augmente. Bon marché, le principal inconvénient des home trainer à résistance à air est le bruit généré : impossible de choisir ce modèle si vous prévoyez de l’utiliser dans un petit appartement et de ménager votre voisinage. Autre inconvénient, la résistance, même si elle est linéaire, n’est pas réglable : elle dépendra de la conception du home trainer et de ses ailettes. Vous n’avez alors que vos différents braquets pour moduler votre effort.

Ce type de home trainer est à conseiller à ceux qui l’utilisent occasionnellement et qui souhaitent y consacrer un faible budget.


Home Trainer CycleOps avec résistance à l'air

2.2 Résistance magnétique

Le home trainer à résistance magnétique est très répandu. Il est disponible avec ou sans commande déportée pour pouvoir régler la résistance. Sans commande déportée (les home trainer les moins onéreux) vous devez descendre de machine pour faire un réglage manuel de la résistance. Peu pratique si vous avez des exercices spécifiques à réaliser.

Avec la commande déportée, que vous pouvez fixer sur votre guidon, vous ajustez en direct la résistance de votre home trainer. Ce système plus pratique est idéal pour les séances d’entrainement par intervalles.

Le volant d’inertie pèse entre 1 kg et plusieurs kg, permettant de porter la résistance physique entre 600 watts et plus de 1000 watts pour les home trainer les plus évolués.

Ces home trainer sont peu coûteux et moins bruyants que ceux à ailettes. Leur résistance réglable en fait un bon compagnon d’entraînement pour les sportifs réguliers.



Home Trainer Tacx Blue Twist avec fixation de la roue arrière

2.3 Résistance fluide

Le home trainer à résistance fluide utilise un liquide, en général une huile spécifique, pour baigner le volant d’inertie du home trainer, créant ainsi une résistance fluide et croissante à mesure que la vitesse de rotation augmente.

Ces home trainer sont le choix des cyclistes exigeant : le coup de pédale n’est pas dénaturé par les saccades que l’on peut ressentir sur les home trainer à aimants et ils sont plus silencieux également à l’usage. Ces bénéfices ont bien évidemment un coût et les home trainer à résistance fluide sont plus chers à l’achat que ceux à résistance magnétique. Leur inconvénient majeur est leur possible surchauffe. En utilisation intensive, le fluide a tendance à chauffer et à se propager au rouleau avec des risques de brûlures en cas de contact.

Utilisateurs réguliers, cyclistes assidus, ce type de home trainer vous satisfera par la fluidité du mouvement de pédalage.


CycleOps Jet Fluid Pro, efficace et réaliste

3. Home trainer à transmission directe

Enfin les home trainer à transmission directe (Direct Drive) sont apparus dernièrement. Il faut enlever la roue arrière de son vélo et le fixer directement sur le home trainer sur lequel une cassette doit être montée.

Ces home trainer utilisent un système de freinage identique aux modèles à fixation de la roue arrière ou d’autres plus évolués, composé des différentes technologies précédemment évoquées. A l’intérieur de ces boîtiers évolués, un volant d’inertie de plusieurs kilogrammes permet de recréer la sensation de roulage la plus réelle possible. Les dernières avancées technologiques permettent même, grâce à une résistance à moteur électrique de simuler des volants d’inertie dépassant les 100kg.

Ces combinés technologiques entraînent une augmentation conséquente de poids : comptez plusieurs kilogrammes supplémentaires pour porter le tout à plus de 20 kg. Malgré les poignées de transport étudiées par les marques, l’embonpoint devient problématique si vous comptez vous déplacer régulièrement avec votre home trainer. Et pour une utilisation optimale il est nécessaire de brancher votre home trainer à une prise électrique.

Si vous souhaitez utiliser plusieurs vélos avec ce type de home trainer, attention de bien vérifier la compatibilité de votre cassette (Shimano/Sram 10v - Shimano/Sram 11v - Campagnolo 9/10/11v) et de votre axe arrière (blocage rapide 130/135 mm - axe traversant 142/12mm - axe traversant 148x12mm).



Home trainer Tacx Flux Smart à transmission directe

4. Intelligent le Smart Trainer ?

Depuis quelques années fleurissent sur le marché du cycle des Smart Trainer ou Home Trainer intelligents. Ceux ci sont connectés, via les protocoles de communication Bluetooth ou ANT+, à vos compteur GPS, capteur de puissance, tablette, smartphone Apple TV, ordinateur, téléviseur, …

Récupérer les données essentielles de vitesse / puissance / fréquence cardiaque permet de travailler efficacement quel que soit le type de votre home trainer. Couplé à votre compteur, vous pouvez ajuster la résistance de votre home trainer depuis celui ci.

Là ou votre home trainer devient véritablement « intelligent » c’est lorsqu’il est associé à une application qui permet de créer un entrainement ou une course, de visionner en direct des vidéos de parcours ou les simuler, d’ajuster la résistance du home trainer pour reproduire l’effort en montée ou en descente, voire même de créer des réponses physiques au changement de terrain. Ces applications se nomment Zwift, Rouvy, Bkool, FullGaz, TrainerRoad, The Sufferest, …

Outre les prérequis techniques, il vous faut alors une prise électrique et une connexion internet. L’abonnement aux services payant des différents fournisseurs d’applications est également à prendre en compte.

Il n’en reste pas moins que ces Home Trainer ont le vent en poupe en raison de la qualité des applications proposées et du caractère ludique des séances. Pour les utilisateurs réguliers du Home Trainer, il représente un investissement qui sera compensé par le réalisme des sessions virtuelles et l’interactivité proposée.



Home trainer Tacx Neo 2T connecté Bluetooth et Ant+


En résumé, choisir son home trainer revient à identifier clairement ses besoins. Il existe un home trainer pour chaque profil d’utilisateur, même si son achat est conditionné par le budget à y consacrer. Chaque home trainer est caractérisé par son type, sa technologie de résistance, son niveau de résistance (réglable ou non, progressive ou linéaire), sa compatibilité avec différents vélos, sa taille, son poids et son éventuelle connexion. Autant d’éléments à prendre en compte pour choisir le home trainer dont vous avez besoin.



Voici notre sélection des meilleurs home trainer du moment sur notre boutique.


Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot xvqau ?