Besoin d'aide ?

OUTILLAGE VÉLO : L’ESSENTIEL ET LE SPÉCIALISÉ



L’outillage vélo et VTT intègre un large éventail de solutions adaptées à chaque besoin. Si certains outils sont spécifiques à des interventions précises, d’autres seront indispensables pour la moindre opération.


Quels sont les outils nécessaires pour se constituer la boîte à outils vélo idéale ? Il n’existe pas de réponse toute faite, intangible et empirique à cette question. En effet, il faudra prendre en compte plusieurs critères variables. Parmi ceux-ci, le niveau de motivation de l’utilisateur à s’impliquer dans la mécanique, mais aussi les différents standards des composants du vélo.


LA caisse à outils vélo ! Le pack d’outillage Park Tool MK234 Master Tool Kit intègre 234 éléments. Le Graal pour les mécanos les plus pointus.

Cependant, l’on peut d’ores et déjà avancer un premier principe particulièrement adapté aux débutants. Ainsi, il n’est pas forcément utile de se procurer une caisse à outils vélo complète. Payée au prix fort, celle-ci sera certes valorisante mais intègrera certainement des outils dont on n’aura pas l’usage. Il vaut mieux s’équiper au fur et à mesure des opérations à effectuer sur le vélo, depuis le réglage de la hauteur de selle… jusqu’au changement de la fourche. En effet, les différents standards lancés par les fabricants peuvent nécessiter des outils très spécifiques, comme c’est le cas pour les boîtiers de pédalier. Inutile donc de se procurer une caisse à outils comprenant une clé pour boîtier de pédalier à roulements externes lorsque l’on possède un vélo à pédalier BB30.

En ce qui concerne le budget, encore une fois, il faudra privilégier la qualité à la quantité. Il vaut mieux investir dans des outils de base haut de gamme. Voués à être souvent utilisés, leur résistance est indispensable. Rien de plus rageant que « d’arrondir » une tête de vis six pans avec une clé Allen au métal trop tendre : il faudra changer la vis et la clé ! Pire, on risque d’endommager irrémédiablement les composants du vélo. Il existe de nombreuses marques d’outillage vélo dont la qualité des produits n’est plus à démontrer : Park Tool, Var, Tacx, BBB, Lezyne…

L’outillage vélo et VTT de base

Si les outils vélo et VTT indispensables ne sont guère nombreux, ils permettront pourtant de réaliser la plupart des opérations sur le vélo. Cet outillage d’usage courant n’est pas nécessairement issu du domaine du vélo : il est possible de s’en procurer une grande partie en grande surface de bricolage.


Caisse à outils vélo Park Tool Home Mechanic Starter Kit. Tout ce qu’il faut pour démarrer la mécanique vélo : clés 6 pans, tournevis, dérive-chaîne… Il est possible de se procurer la plupart de ces outils dans les magasins de bricolage.

Un tournevis cruciforme est ainsi indispensable pour régler les dérailleurs et la course des freins à étrier. Mais l’outil le plus utilisé sur un vélo est certainement la clé Allen, ou clé 6 pans, hexagonale, ou encore clé BTR. Les diamètres les plus utilisés en vélo sont 4,5 et 6 mm. Il faudra s’équiper de deux jeux de clés, si possible l’un court et l’autre long. Les clés courtes conviendront à tous les usages, mais les clés longues offriront une force plus importante sur les éléments grippés. Elles permettront également d’atteindre les endroits moins accessibles. De leur côté, les clés torx (ou clés étoile) sont ne sont pas les plus utilisées. On rencontre rarement les vis torx sur un vélo, elles sont toutefois très fréquentes pour les fixations des disques de frein.


Une pince vélo coupe-câble et gaine permettra de sectionner aussi bien les câbles que les gaines sans écraser celles-ci. A privilégier.

Toujours au registre des outils standards, une clé à cliquet peut se révéler très utile puisqu’on peut lui adjoindre des douilles de toutes les tailles, mais aussi des outils vélos très spécialisés comme un démonte-cassette ou un démonte-boîtier de pédalier. Une clé dynamométrique n’est pas indispensable pour les opérations courantes. En revanche, elle peut se révéler très sécurisante pour les serrages sur un cadre carbone, un matériau sensible à l’écrasement.

De leur côté, de petites pinces seront très utiles lors des changements de câbles par exemple. Une pince multiprise, de qualité et sans jeu important au niveau de système de réglage, conviendra à de nombreux usages, du montage de pièces jusqu’au redressage de patte de dérailleur (attention, une opération périlleuse si l’on ne sait pas ce que l’on fait !). Une paire de pinces coupantes classique conviendra parfaitement pour sectionner un câble.

L’outillage vélo et VTT spécifique


Dérive-chaîne vélo (ici un modèle Var).

En revanche, il faudra faire appel à des pinces spécifiques pour couper les gaines de câbles. Celles-ci affichent un bec arrondi afin de ne pas écraser la gaine, ronde et creuse. On aborde dès lors le rayon des outils spécifiques au vélo, tout en traitant d’opérations d’un niveau de complexité très abordable. Ainsi, le dérive-chaîne sera très utile lors du montage ou de l’entretien de la chaîne vélo. Il faudra s’assurer de sa compatibilité avec la chaîne qui équipe le vélo : il existe des dérive-chaînes 9, 10, 11 vitesses.


Fouet à chaîne démonte cassette.

Le démonte-cassette et le fouet à chaîne sont deux éléments de l’outillage vélo complémentaires et indispensables pour le démontage de la cassette. Le démonte cassette sert à « dévisser » la cassette du corps de roue libre, alors que le fouet à chaîne empêchera la cassette de tourner.

Une clé à rayons est nécessaire pour le montage d’une roue, le remplacement d’un rayon cassé ou un dévoilage de roue. Attention, il faudra se référer à la taille d’écrou du rayon pour disposer d’une clé de la bonne taille. On pourra se tourner vers une clé à rayons universelle intégrant plusieurs tailles. Du côté du pédalier, une clé pour plateaux permettra de maintenir les écrous de plateaux des montages et démontages. Quant aux pédales, elles peuvent exiger des clés de pédale spécifiques. Celles-ci sont très plates et fabriquée en tôle emboutie, afin de pouvoir se glisser dans l’interstice étroit entre la manivelle et le corps de la pédale. Cependant, une simple clé plate peut suffire selon le modèle de pédale.

L’outillage vélo et VTT spécialisé


Extracteur de cuvettes de pédalier Pressfit 30.

Dès qu’il s’agit de la transmission, la mécanique vélo exige des outils très spécialisés. Ils sont peu nombreux et le cycliste lambda n’aura que rarement l’occasion d’y faire appel, préférant bien souvent confier l’opération à un mécanicien. Par ailleurs, il faudra s’assurer de la compatibilité de ces outils avec les composants du vélo. C’est notamment le cas pour les éléments qui composent le pédalier. Ainsi, pour les manivelles, une clé 6 pans classique sera nécessaire, mais aussi un outil extracteur de manivelle afin de désolidariser celle-ci de l’axe.

Le boîtier de pédalier exige pour sa part un outillage vélo très spécifique selon la technologie du boîtier. Ainsi, les outils nécessaires sont totalement différents s’il s’agit d’un boîtier de pédalier BB30 ou fileté, à roulements externes à 8, 12 ou 20 cannelures…


Ce presse-cuvettes de boîtier pédalier Park Tool conviendra également pour installer les roulements de jeu de direction.

S’il existe certains outils compatibles avec plusieurs modèles, il faudra la plupart du temps se tourner vers un matériel très spécifique tant les différences de conception sont grandes entre les technologies. Enfin, pour changer les roulements de jeu de direction, il faudra disposer d’un extracteur pour enlever les cuvettes des jeux de direction et d’un presse-cuvette pour pouvoir les monter.

Les autres outils vélo et VTT, l’équipement d’atelier et les consommables

Certains outils, spécialisés ou non, se révéleront utiles dans des cas bien particuliers et non pas obligatoires. Si l’on n’a pas l’intention de se livrer à certaines opérations spécifiques, il est tout à fait possible de d’en passer. C’est le cas des pinces circlips, indispensables pour le montage des boîtiers de pédalier BB30 et l’entretien des fourches VTT.


Pince tire-câble vélo : une troisième main très pratique pour la fixation des câbles.

De même, une pince tire-câble sera très pratique pour installer un câble, faisant office de troisième main pour retenir le câble à la bonne tension durant le serrage. Ne pas oublier un réglet, en métal, ainsi qu’un pied à coulisses. Deux accessoires très pratiques pour s’assurer du diamètre et de la longueur des pièces vélo. Pour les freins à disque, un kit de purge de liquide de frein sera nécessaire pour la révision annuelle, de même qu’une pompe haute pression pour fourche VTT à réglage par air. Un outil de mesure de l’usure de la chaîne

Chez soi, il est tout à fait possible de se constituer un véritable atelier de professionnel ! La première étape est certainement se procurer un pied d’atelier. A défaut, un support de vélo par les bases permettra de maintenir le vélo en équilibre. La roue arrière étant en suspension, il sera possible d’effectuer les réglages de dérailleur, par exemple. Pour le reste, de nombreux appareils existent pour effecteur de véritables réparations de professionnel : outil d’alignement de patte de dérailleur, dévoileur de roue, outils de contrôle de l’alignement du cadre ou des pattes de cadre…

Outillage vélo pied d'atelier


Le pied d’atelier (ici un Tacx T3350 Spider team) apporte un confort de travail appréciable.

En ce qui concerne les consommables vélo, on gardera toujours chez soi un dégraissant pour l’entretien de la chaîne et de la cassette. Évidemment, la chaîne et la cassette devront être huilées après nettoyage et à intervalles réguliers. Quant à la graisse, elle sera réservée à roulements, comme ceux de boîtier de pédalier.

Des embouts de gaine et de câble ne prennent pas de place dans un atelier et permettront un montage propre. Du préventif pneu tubeless trouvera sa place sur une étagère pour les vélos équipés de ce type de pneumatique.

Les outils vélo et VTT embarqués


Outil vélo multifonctions : indispensable en sortie.

Pas de sortie à vélo sans un minimum d’outillage ! Pour pallier aux crevaisons, on peut privilégier une chambre à air aux rustines. En effet, il est plus facile de changer une chambre plutôt que de démonter celle-ci, repérer la fuite, la réparer puis remonter le pneu. Pour cela, il faudra se doter de démonte-pneus, 2 ou 3.

Également dans la sacoche ou le sac à dos, un outil multifonctions avec les clés Allen et les tournevis de base, un dérive-chaîne, voire des démonte-pneus. On peut également embarquer deux câbles, un de frein et l’autre de dérailleur.

La constitution d’une caisse à outils vélo demande un peu de temps, d’étude du matériel sur lequel il faudra intervenir et d’un peu de bon sens. Il faudra favoriser le matériel de qualité et ne pas hésiter à y mettre le prix afin de ne pas endommager les composants du vélo. Inutile de se précipiter et de se procurer du matériel dont on n’aura pas l’utilité ! La motivation du cycliste à mettre « les mains dans le cambouis » déterminera la quantité de matériel indispensable.