Besoin d'aide ?

COMMENT CHOISIR SES ROUES DE VÉLO ROUTE ?

En compétition, en entrainement ou en cyclotourisme, le choix des roues de vélo est déterminant quant au confort et aux performances du cycliste. Entre carbone, aluminium, tubeless, tubetype et boyau, quels sont les équipements adéquats pour chaque discipline ?


Choisir ses roues de vélo cyclosportives et d’entraînement

Le confort, la flexibilité et la polyvalence figurent parmi les principaux facteurs à prendre en compte dans la discipline cyclosportive et l’entrainement. Vos roues doivent vous permettre de borner de longues distances en économisant votre énergie sur le plat, tout en vous permettant de grimper les cols dans un parcours mixte. Les pneus à chambre à air ou tubeless sur des jantes à profil bas en aluminium constituent de ce fait un compromis idéal. Ce type de roue offre une excellente tenue de route, un rapport confort/poids raisonnable et de bonnes capacités de freinage. En revanche, si vous entreprenez votre dernière semaine d’entrainement avant une compétition, n’hésitez pas à installer des boyaux sur des jantes mixtes carbone/aluminium pour vous familiariser avec votre matériel de compétition.


Les Mavic Ksyrium sont une référence incontournable parmi les cyclosportifs. Déclinées en de nombreuses versions, elles sont polyvalentes, confortables et endurantes.

Les roues de vélo pour les cols et la montagne

Le poids a toujours été le pire ennemi des cyclistes en grimpée. Si l’option du matériel le plus léger peut paraître évidente, il est essentiel de tenir compte de la stabilité et du freinage lors de la descente. Les jantes en carbone offrent le gain optimal de légèreté, mais nécessitent une certaine expertise en matière de freinage. Le carbone doit en effet être chauffé par les patins pour assurer une adhérence optimale et requiert une anticipation du freinage, surtout par temps humide ou frais. L’installation de disques de freins peut compenser ce handicap, mais réduira sensiblement le gain de légèreté. Dans un autre répertoire, les jantes mixtes aluminium/carbone, comme la Cosmic Carbone SLE de Mavic constituent une alternative de choix et gagnent en légèreté tout en réduisant la distance de freinage de moitié, par rapport aux jantes full-carbone.


Dans les ascensions, il faudra privilégier des roues au poids limité, le plus souvent à profil bas.

Certains modèles de jantes en aluminium se taillent également une place parmi les roues de grimpée, à l’exemple de la Mavic R-SYS SLR. Dans tous les cas, optez pour des roues rigides à rayonnage radial, que vous installiez des jantes en aluminium, en full carbone ou mixtes, afin d’assurer une réactivité maximale dans vos relances. Par ailleurs, préférez les boyaux qui, en plus d’être plus légers et fiables, supportent des pressions élevées et vous permettent d’optimiser la rigidité de votre roue.

Choisir ses roues de vélo pour la vitesse et le contre-la-montre


L’aérodynamisme est atout pour les roues de contre la montre. Plus le profil est haut, plus la pénétration dans l’air est facilitée.

Rigidité, réactivité et aérodynamisme sont les maîtres mots dans les courses contre la montre. Le carbone et le boyau s’imposent incontestablement dans cette étape. Le tubetype n’est cependant pas exclu, étant donné que son poids plus élevé permet de tirer profit de la force centrifuge. À l’avant, les roues profilées à rayons ou à bâtons à profil haut, jusqu’à 60 mm disposent d’une capacité considérable de pénétration des vents et améliore l’aérodynamisme du vélo. La roue lenticulaire quant à elle permet de convertir les vents latéraux en poussée aérodynamique. Son installation est conseillée uniquement à l’arrière afin d’assurer la meilleure tenue de route du vélo.

Les roues de cyclo-cross


Les roues cyclo-cross affichent rendement et résistance. Freins à disque quasi-obligatoires !

Dans cette discipline, le choix repose sur la polyvalence et la résistance. Les roues de votre vélo doivent vous permettre de rouler sur les routes, parcourir des sentiers boueux ou enneigés, et franchir les obstacles. Préférez les jantes plates en aluminium chaussées de pneus tubeless, pour leur résistance, leur fiabilité et leur souplesse. Si ce type de roue est la plus polyvalente, vous pouvez également opter pour des jantes profilées et des boyaux pour gagner de la vitesse sur route.

Côté freinage, il est impératif d’installer un système réactif et facile d’entretien. Des freins à disque à câble sont faciles à entretenir et sont idéals pour éviter la perte d’adhérence après le passage sur une flaque d’eau ou de boue. Si en revanche vous avez des freins sur jante, pensez à installer des patins pour terrains gras et humides.

Les roues de vélo urbain

Confort et robustesse, tels sont les principaux de choix des roues de vélo urbain. Votre matériel doit être assez souple pour vous permettre de rouler sur des routes variables, qu’il s’agisse de bitume ou de pavés. Les jantes en carbone n’étant pas les plus résistantes aux chocs, celles en aluminium à rayonnage croisé représentent un choix plus judicieux. Ces dernières sont d’ailleurs plus appropriées pour les freinages fréquents et courts en ville. Cela ne vous dispense cependant pas des systèmes de freinage sur disque, à la fois plus précis et très design. En ce qui concerne les pneus citadins, les tubeless sont aussi souples que résistants et contribuent à optimiser votre confort.

Les roues de vélo gravel-bike


Pneus à forte section, frein à disque et aluminium caractérisent les roues gravel-bike. Celles-ci doivent être aussi efficaces sur route que sur les chemins.

Le gravel-bike s’est importé en France il y a quelques années et s’oriente sur le parcours des routes dégradées, les routes forestières et les chemins de terre. Les cyclistes ont de ce fait expérimenté plusieurs variétés de configurations, tandis que les constructeurs ont commencé à développer du matériel dédié. Le vélo gravel doit être souple, confortable et robuste, tout en étant réactif et dynamique.

Les jantes profilées en aluminium ont particulièrement la côte, compte tenu de leur robustesse et de leur aérodynamisme. Vous pouvez les chausser de pneus mixtes tubeless ou encore choisir les tubetypes pour rouler sereinement et faciliter la réparation en cas de crevaison. Préférez également les freins à disques pour vous assurer une fiabilité de freinage en toute circonstance. Les vélos gravel développés par les constructeurs en sont d’ailleurs équipés.