Besoin d'aide ?

BIEN CHOISIR SON CUISSARD DE VÉLO : NOS CONSEILS

Bien choisir son cuissard de vélo route ou VTT est essentiel. Cet élément de la tenue de cycliste conditionnera le confort sur la selle, mais permettra surtout d’éviter les blessures et d’optimiser les performances du cycliste.

Le cuissard de vélo est un vêtement technique particulièrement élaboré qui doit remplir plusieurs fonctions. Il est donc nécessaire de connaître tous les éléments à prendre en compte pour ne pas se tromper.

Lycra : une seconde peau aux propriétés fonctionnelles

Choisir un cuissard véloUn cuissard vélo, c’est d’abord une seconde peau en lycra. Cette matière présente l’avantage d’être élastique et de coller à la peau, ce qui évite les frottements qui sont sources d’irritation. C’est également un atout pour l’aérodynamisme. Autre avantage, une liberté de mouvement optimale. En tout terrain, on pourra se tourner vers un short VTT qui affiche une coupe un peu plus large mais bénéficie également d’une construction renforcée adaptée aux terrains difficiles. Un cuissard vélo court sera évidemment à privilégier pour l’été. Lorsque les températures sont à la baisse, les cuissards vélo longs s’imposeront.

Mais si le cuissard est aussi moulant, c’est que cela lui confère également des propriétés vasculaires et musculaires. En comprimant les cuisses, le cuissard favorise le drainage des muscles durant l’effort. Même après l’effort, on peut garder son cuissard quelques temps. Ainsi, le cuissard vélo contribue à éviter les courbatures et la sensation de fatigue.


Par exemple, les cuissards X-Bionic de la gamme Effektor affichent une conception entièrement dédiée à la performance avec le système Partial Kompression qui améliore le flux sanguin, tout en permettant une évaporation de la transpiration optimale. Notez que l’épaisseur du tissu Lycra conditionne cette force de compression. Un cuissard vélo d’été léger peut avoir des capacités de contention moindres qu’un cuissard normal. Enfin, au chapitre du confort, sur les chaussées dégradées, le cuissard maintiendra les muscles et réduira les vibrations transmises au corps du cycliste.

De nombreuses marques offrent proposent des cuissards vélo offrant un haut niveau de technicité. Les cuissards vélo Etxeondo, Assos, Mavic, Castelli ou Santini constituent une offre pléthorique dans laquelle il sera impossible de ne pas trouver le cuissard idéal.

L’insert du cuissard (peau de chamois)

Choisir insert cuissard véloLa fonction de l’insert du cuissard, ou peau de chamois, est de filtrer les irrégularités du sol et de réduire les frottements dus au pédalage. Il est disposé sur la surface des ischions et du périnée. Pour votre confort, il doit donc couvrir cette surface de façon idéale, sans dépasser. Cette pièce doit être dermophile (traitement anti-bactérien). Elle doit également évacuer la transpiration au cours de l’exercice.

En mousse ou en gel, ils peuvent offrir des épaisseurs différentes. Un insert confortable doit offrir un bon amorti pendant plusieurs heures. Il peut être cousu sur le cuissard, ou intégré à celui-ci. Cette dernière solution permet d’éviter les coutures, sources d’irritations voire de brûlures, sur les points d’appui.  

Si vous êtes pratiquant occasionnel ou que vous parcourez de longues distances en randonnée, nous vous invitons à vous tourner vers un insert épais et confortable en gel. Si vous recherchez la performance, que vous êtes pratiquant régulier, favorisez un cuissard élastique et évacuant de façon optimale la transpiration.

Choisir un cuissard vélo femme

Choisir cuissard vélo femmeLes cuissards ne sont pas unisexes. Les cuissards femme sont la plupart du temps dénués de bretelles et l’insert est évidemment totalement adapté à la physionomie féminine. Celui-ci devra être par exemple être dénué de couture centrale.

Évacuation de la transpiration

Un cuissard devra assurer une bonne évacuation de la transpiration. Différentes solutions entrent alors en jeu. Par exemple, X-Bionic utilise la technologie de pointe 3D-BionicSphere qui permet l’évaporation de la transpiration durant l’effort tout en préservant la chaleur au repos. De façon plus classique, un tissu mesh ou en maille ajourée sur le ventre ou le dos autorise une bonne aération.

L’entretien et l’hygiène : la lessive de cuissard vélo

Le lycra supporte mal les hautes températures et le passage en sèche-linge : favorisez le lavage à la main. Il faut évidemment laver son cuissard après chaque sortie. Lors du séchage, éviter de plier l’insert qui pourrait se déformer, voire se fissurer. Vous pouvez utiliser une lessive dédiée aux cuissards vélo, comme la lessive Assos Active Wear Cleanser. Avec un PH neutre, celle-ci est étudiée pour un lavage à la main, elle favorise la respirabilité et neutralise les odeurs.

Un cuissard vélo et son insert sont traités contre les bactéries, mais cette protection disparaît avec le temps. Une crème de cuissard vélo permettra, outre de réduire les frottements, de prévenir les infections bactériennes.

Le rapport qualité/prix d'un cuissard vélo

Conseils pour choisir un cuissard véloComptez moins d’une trentaine d’Euros pour un cuissard court premier prix et jusqu’à plus de 300 Euros pour un cuissard long haut de gamme. Il n’existe pas de règle immuable pour trouver un cuissard vélo qui vous conviendra : vous pourriez ne pas supporter un modèle ultra évolué alors qu’un autre plus modeste vous ira comme un gant.

Sachez qu’un cuissard vélo n’est pas éternel, même les plus chers. L’exposition aux éléments, les frottements finiront par en venir à bout (déchirures, coutures qui lâchent, affaissement de l’insert…). Cependant, un cuissard vélo milieu de gamme offre une bonne durée de vie et des prestations tout à fait convenables.

La durée de vie

Difficile de donner une durée de vie précise pour un cuissard vélo. Moins d’une saison pour un cuissard vélo utilisé en compétition, deux à trois ans avec un usage modéré. Par ailleurs, ce ne sont pas forcément les coutures qui rendront les armes en premier, mais plus probablement l’insert du cuissard. Celui-ci finira par s’affaisser, voire se fissurer, au fil des kilomètres, au détriment du confort


Nos conseils pour choisir un cuissard vélo en quelques points

Favorisez un cuissard dont les coutures sont réduites au minimum. Celles-ci peuvent être une source d’irritation et de brûlures.

Veillez à ce que les bandes silicone anti-remontée disposées au bas des cuisses ne serrent pas celles-ci au point de couper la circulation sanguine.

Choisir un corsaire véloBretelles ou pas : c’est à votre convenance, elles sont toutefois recommandées. En effet, elles permettent de maintenir le cuissard en place de façon très efficace, sans serrer la taille et donc en favorisant le passage de l’air pour la ventilation.

Le cuissard vélo doit être parfaitement adapté à votre morphologie. Compte tenu de la coupe spéciale du cuissard, l’essai s’effectue dans la position du cycliste, penché en avant. Idéalement, sur une selle de vélo ! Si le cuissard remonte au niveau des cuisses, celui-ci est trop grand. Si les bretelles rentrent dans la peau ou si le cuissard vous serre trop les cuisses, le cuissard vélo est trop petit. Quant à l’insert, il doit être idéalement positionné sur la zone des ischions et du périnée.

Enfin, vous pouvez prendre en compte les aspects pratiques et de sécurité. Ainsi, des poches situées dans le dos du cuissard vélo vous permettront d’emporter des barres énergétiques ou une cartouche de CO2. De leur côté, des bandes réfléchissantes vous permettront d’être mieux repérés dans la circulation nocturne.