Besoin d'aide ?

CONSEILS POUR CHOISIR SES ROUES CARBONE OU ALUMINIUM

Pour bien aborder une compétition il faut s'y être correctement préparé. Bien que ce soit dans l'entraînement que réside la principale préparation, il y a un élément primordial qu'il ne faut absolument pas négliger : le matériel.

Bien préparer votre matériel c'est, d'une part mettre toutes les chances de votre côté pour éviter un malheureux incident mécanique, mais c'est également, d'autre part, accroitre votre capital mental. En effet, en ayant accordé un soin particulier à la préparation de votre vélo, vous allez augmenter votre confiance en votre matériel et, inconsciemment, vous libérer d'une charge émotionnelle liée au stress avant la compétition. Sans cette charge, vous laissez plus de place à la concentration et augmentez votre capital confiance.

Choisir roues vélo carbone ou aluminium

Bien choisir ses roue pour une compétition sur route

Le choix des roues avant une compétition est quelque chose qui est parfois négligé. Or, toutes les roues ne se valent pas, et toutes les roues ne sont pas adaptées aux différents efforts que vous allez devoir fournir, ni aux différents profils auxquels vous allez vous mesurer. Entre une épreuve sur le plat, un profil accidenté voire montagneux ou encore un contre-la-montre : côté roues, il vaut mieux en connaître un rayon.Abordons dans un premier temps l'épreuve pour laquelle il paraît le plus évident à tous qu'un stratégique choix de roues peut s'imposer : le contre-la montre.

Le contre-la-montre

S'il est une épreuve où le choix des roues s'avère aussi stratégique que crucial, c'est sans aucun doute le contre-la-montre. Parce que l'alliance homme/machine est très certainement la plus importante dans cette épreuve, la préparation du matériel doit être des plus méticuleuses. Avant de décider de rouler avec une roue pleine (ou lenticulaire) de type Mavic Comète WTS par exemple, des roues à bâton ou encore des roues profilées comme la Cosmic carbone Boyau CXR80 MAVIC, rappelons quelques notions de base. Rouler avec une roue pleine ça s'apprend. Ne vous engagez pas dans un contre-la-montre équipé d'une roue lenticulaire sans avoir fait une série de sorties à l'entraînement avec cet équipement. Le roue pleine permet de profiter du vent latéral pour se faire pousser, tout comme une voile. Toutefois il est primordial de s'assurer de la météo afin de ne pas s'engager sur un parcours risquant d'être balayé par de fortes bourrasques de vent. La roue pleine se monte à l'arrière.

Choisir roues véloRouler avec une roue pleine à l'avant est beaucoup plus difficile car le vent va déstabiliser le vélo qui peut alors très vite devenir incontrôlable. On privilégiera donc une roue profilée à l'avant, comme par exemple la  Mavic Cosmic carbone Boyau CXR80. Courir sur du plat. Si, pour les courses sur des profils peu vallonnés on va conserver à l'esprit l'aérodynamisme de nos roues pour une meilleure pénétration dans l'air et une limitation des turbulences en réduisant le nombre de rayons, comme par exemple les Shamal Ultra, il est judicieux, sur ce profil, de penser à l'inertie de la roue et on privilégiera le poids, non pas pour alléger la roue, mais au contraire : sur le plat, le poids de la roue est un avantage car, une fois lancée, le poids va permettre une plus grande inertie de la roue  ; comme par exemple les Roues Fulcrum Racing 4 avec un profil de 35mm.

Passer la montagne

Si la compétition vous entraîne par delà les sommets, il ne vous reste plus qu'à vous alléger ! Toutefois attention aussi à la météo car partir avec des roues carbone, comme les Cosmic Carbone Ultimate WTS par exemple, risque de vous procurer quelques émotions dans les descentes par temps pluvieux. En effet, le freinage sur carbone est quelque peu moins efficace que sur une roue alu ou alliage, comme par exemple les MAVIC R-sys SLR 2013. Mais étudiez bien le profil de l'étape car ces roues, plus légères, seront un avantage dans les cols, mais disposent tout de même d'un rendement plus faible sur le plat ; étudiez bien la proportion col/plat du profil de votre épreuve pour effectuer le choix le plus judicieux.

Pneus ou Boyaux ?

S'il est vrai que les pneus ont, aujourd'hui, de nombreux avantages par rapport aux boyaux tout en assurant un bon rendement, rien n'y fait  : pour un rendement optimal le boyaux est réellement la solution idéale.Et un combiné "carbone-boyaux" tel que l'offre la Mavic Cosmic carbone Boyau CXR80 avec une rigidité exceptionnelle pour un poids ultraléger risque fort de ne vous laisser aucune excuse sur la route de la gagne. Un peu de rigidité dans le rendement. La rigidité de vos roues (et de votre cadre d'ailleurs) a un impact sur le rendement. S'il est permis de faire un raccourci : le rendement de la roue est directement proportionnel à sa rigidité. Cette rigidité est relative à différents facteurs : le matériaux, la volumétrie, la géométrie...

Il est possible de "jouer" sur la rigidité d'une roue grâce au nombre de rayons et à leur tension. Toutefois attention à ne pas trop tendre les rayons au risque d'en voir se rompre au premier effort important venant solliciter la structure de votre machine. Définir quelle est la rigidité la plus adaptée à chaque cas pourrait faire l'objet d'un article à part entière, il y a de nombreux facteurs à prendre en compte (morphologie du cycliste, rigidité du cadre, rapport poids/rendement, objectifs...)
Le choix des roues est donc un poste à ne vraiment pas négliger dans la préparation du vélo. Il faut prendre en considération ces nombreux facteurs afin d'effectuer le choix le plus adapté à la situation.